tameteo.com

Les quatre derniers glaciers de Bavière vont-ils bientôt disparaître ?

L'été caniculaire en Europe a été fatal au glacier Schneeferner en Allemagne. Celui-ci, situé dans les Alpes, a presque totalement fondu. Les quatre derniers glaciers subsistants en Bavière pourraient subir le même sort d'ici dix ans.

Glacier Schneeferner fondu Allemagne Alpes Bavière
L'épaisseur de glace n'atteint même plus les 2 mètres à certains endroits du glacier Schneeferner, qui ne peut donc plus être considéré comme tel.

Plus besoin de preuves pour attester de l'accélération du réchauffement climatique. Et pourtant, chaque jour s'allonge la liste des nouvelles inquiétantes. La dernière en date : la disparition, la fonte quasiment totale de la partie Sud d'un glacier allemand, situé dans les Alpes bavaroises, le Schneeferner.

Plus aucun glacier en Allemagne dans 10 ans ?

A certains endroits, la glace de la partie Sud du Schneeferner n'atteint même plus les 2 mètres d'épaisseur, et moins de 6 mètres dans les zones les plus profondes. Une épaisseur deux fois moins importante que lors des mesures de 2018 (environ 10 mètres dans ces mêmes zones).

Comme il n'y a plus de mouvement ou d'écoulement de glace, l'Académie bavaroise des sciences lui a donc retiré son statut de glacier , et la glace restante pourrait totalement fondre d'ici deux ans. Le Schneeferner est situé sur la frontière germano-autrichienne, entre Innsbruck et Garmisch-Partenkirchen, près du point culminant allemand, le Zugspitze (2962 m).

Si l'été 2022, très chaud et très sec, a sans doute joué le rôle d'accélérateur de fonte pour la partie Sud du Schneeferner, les quatre derniers glaciers de Bavière (le Nord du Schneeferner, le Höllentalferner, et les glaciers de Watzmann et de Blaueis) sont aussi en danger. Le réchauffement climatique, qui les grignote, pourrait les faire totalement disparaître d'ici dix ans (alors que la date de 2050 était auparavant évoquée).

L'élévation du niveau des mers accélérée

L'inquiétude est la même ailleurs en Europe : les glaciers suisses n'ont jamais autant fondu qu'en cette année 2022, avec plus de 6% du volume perdu. En France, la Mer de Glace n'en finit plus de reculer… Cela entraîne évidemment des bouleversements marqués dans les paysages des montagnes, mais pas seulement.

Les glaciers de haute montagne, lorsqu'ils fondent, déversent de l'eau douce dans les océans et les mers, ce qui diminue leur salinité. Les masses d'eau nouvellement créées ne sont pas suffisamment denses pour s'enfoncer en profondeur et restent donc en surface : les courants marins sont perturbés.

La fonte rapide des glaciers dans le monde depuis 20 ans contribue par ailleurs à plus de 20% de la hausse du niveau des mers, selon une étude publiée en 2020 dans la revue Nature. Un cercle vicieux qui semble désormais difficile voire impossible à arrêter…