tameteo.com

Insolite ! Une femme a été congelée pendant 6 heures et elle a survécu !

Il y a quarante ans, une jeune femme a vu son corps gelé pendant près de six heures dans une petite ville du Minnesota, aux États-Unis. Le plus incroyable dans cette situation est que cette femme a survécu sans séquelles et mène une vie ordinaire !

Une femme survit à la congélation
Le cas de la jeune femme qui a survécu après avoir été congelée pendant 6 heures à une température de -30 °C reste un mystère à ce jour !

Il y a 40 ans, une femme a été congelée pendant près de 6 heures et a réussi à survivre ! C'est l'histoire étonnante de Jean Hilliard, qui, à l'âge de 19 ans, par une froide nuit de décembre 1980, dans la petite ville de Lengby, dans le Minnesota, aux États-Unis, a embouti sa voiture dans un fossé et, en essayant de chercher de l'aide, s'est retrouvée gelée !

La jeune Jean a eu un accident de voiture en rentrant chez ses parents après une soirée. Vêtue d'un manteau d'hiver, de gants fins et de bottes de cow-boy, elle a marché pendant environ 3 kilomètres par une température de -30 ºC pour demander de l'aide à un ami qui vit dans la région. Cependant, à un moment donné, Jean a trébuché et a perdu connaissance. Son corps a été laissé dans le froid pendant six heures, ce qui l'a laissé gelé.

frid
Titre d'un journal local peu après l'incident de Jean : ''Une femme de 19 ans confond les médecins : une terrible expérience de congélation se termine bien !

Au matin, son ami Wally Nelson trouve le corps de Jean à quelques mètres de la porte de sa maison, affalé dans le jardin, et s'empresse de le ramasser pour le mettre à l'intérieur de sa maison. "Je pensais qu'elle était morte. Elle était gelée, mais j'ai vu des bulles sortir de son nez." - Nelson l'a rapporté quelques années plus tard dans une interview à la radio publique du Minnesota.

"Le corps était froid, complètement solide, comme un morceau de viande congelé." - a dit George Sather, le médecin qui a traité Jean à l'hôpital de la ville.

Wally, a donc rapidement emmené Jean à l'hôpital, car la jeune femme ne semblait pas répondre aux stimuli. À son arrivée à l'hôpital, son visage était pâle, ses yeux larges et solides et sa peau très dure, à tel point que les médecins n'ont pas pu lui poser une perfusion dans son bras gelé, cassant plusieurs aiguilles. Jean avait une température corporelle proche de 27 degrés Celsius, soit 10 degrés Celsius de moins que la température normale d'une personne en bonne santé.

froid
Photo récente de Jean dans une interview pour Fox 9. Photo : Fox 9.

Malgré la gravité de la situation et le peu d'espoir de survie de la jeune fille, les médecins ont rapidement commencé à la réchauffer à l'aide de coussins chauffants (matériel disponible à l'époque dans cet hôpital) et en quelques heures seulement, son corps est revenu à un état normal, avec seulement quelques orteils engourdis et cloqués.

Peu de temps après, Jean était consciente et parlait de façon cohérente. Elle est sortie de l'hôpital peu après pour mener une vie normale, comme elle le fait encore aujourd'hui. Aujourd'hui, Jean vit bien à Cambridge, dans le Minnesota, sans aucune séquelle ni problème de santé à la suite de ce qui s'est passé. Sa seule restriction, selon elle, est qu'elle ne conduit plus sur les routes couvertes de glace la nuit.

Comment un corps peut-il survivre après avoir été congelé ?

Bien que ces cas soient rares, un corps apparemment gelé, comme celui de Jean, en état d'hypothermie extrême, peut encore survivre pendant un certain temps lorsqu'il est transporté à l'hôpital. Aujourd'hui, il existe des appareils spéciaux que les médecins utilisent pour aider le pompage du sang chez ces patients, afin de réchauffer les organes vitaux.

Selon le professeur de médecine de l'université du Minnesota, David Plummer, lorsqu'une personne se refroidit, son flux sanguin diminue, son métabolisme est réduit et son corps a besoin de moins d'oxygène, entrant ainsi dans une sorte d'hibernation. En augmentant le flux sanguin au même rythme que le corps se réchauffe, il y a de bonnes chances que le corps se rétablisse.

La partie curieuse du cas de Jean est la manière dont elle s'est rétablie, car à l'époque, cette femme a été emmenée dans un hôpital rural où les médecins n'avaient que des coussins chauffants pour la ranimer, et de nos jours, des appareils spéciaux sont nécessaires pour ce type d'aide. C'est pourquoi son cas est considéré à ce jour comme un miracle, ou un cas de grande chance !