tameteo.com

L'eau autour du plus grand glacier du monde n'a jamais été aussi chaude !

Le plus grand glacier de la planète, l'inlandsis Est-Antarctique, est désormais menacé par le réchauffement climatique : les eaux qui l'entourent n'ont jamais été aussi chaudes en 90 ans de mesures. Sa fonte entraînerait des dommages environnementaux catastrophiques.

Glacier Antarctique illustration
Les températures des eaux entourant l'Antarctique augmentent désormais de plus en plus vite. Image d'illustration.

L'inlandsis Est-Antarctique est le plus grand glacier du monde : il s'agit d'une partie de la couche de glace qui recouvre l'Antarctique, au niveau du pôle Sud. Semblant en apparence relativement épargné par le réchauffement climatique, une étude publiée dans la revue Nature révèle tout le contraire.

Les eaux qui entourent l'Antarctique toujours plus chaudes !

Les auteurs de cette étude ont épluché 90 années d'observations et le résultat est sans appel : les eaux qui entourent la glace de l'Antarctique n'ont jamais été aussi chaudes. L'élévation de la température s'aggrave même ces dernières années.

Durant la première moitié du 20e siècle (1900-1950), les températures des eaux de ce qu'on appelle l'océan Austral (autour de l'Antarctique) ont augmenté de 0,1 à 0,4° par décennie. Depuis les années 1990 et jusqu'à aujourd'hui, cette hausse atteint 0,3 à 0,9° par décennie.

Selon les scientifiques, la hausse atteint parfois 2° en moyenne depuis 1990, et la tendance devrait s'amplifier d'ici à la fin du siècle. Un réchauffement qui, d'après l'étude, pourrait être le responsable de la perte de masse de glace au niveau de l'Est de l'Antarctique particulièrement.

Une future catastrophe environnementale ?

C'est le réchauffement climatique qui serait à l'origine de ce bouleversement, d'après les auteurs de l'étude. L'augmentation de la concentration en gaz à effet de serre, et donc de la température globale, modifie le sens des vents, les vents d'Ouest atteignant désormais l'Antarctique en été et rapportant avec eux les eaux plus chaudes.

Auparavant ceinturé par des eaux très froides, l'Antarctique voit donc son environnement totalement bouleversé, et cela pourrait affecter sa stabilité. Toutefois, l'étude explique que le comportement de la calotte de la glaciaire de l'Antarctique face au réchauffement climatique est encore inconnue. La seule chose certaine est que la fonte de l'Antarctique contribue à l'élévation globale du niveau des océans.

La hausse de la température de l'océan Austral risque de perturber voire de faire disparaître une partie de la vie marine. Quant à l'élévation du niveau de l'eau qui en découle, elle menacera les installations construites par l'Homme sur les côtes. Si la stabilité du glacier était atteinte, et la fonte encore accélérée, les conséquences seraient encore plus dramatiques. D'où la nécessité d'agir vite pour limiter le réchauffement…