tameteo.com

Les méduses vont-elles gâcher vos vacances ?

C'est la hantise des vacanciers. En été, mer chaude rime souvent avec présence de méduses. Alors que la mer Méditerranée s'est déjà bien réchauffée depuis le printemps, quels sont les risques pour les prochaines semaines ?

Méduses eau
Les méduses sont souvent portées par un vent d'Est ou de Sud-Est avant de s'échouer sur les plages de la Méditerranée.

Les vacanciers les craignent, et elles sont déjà de retour. Les premières méduses de la saison estivale ont fait leur apparition ces dernières semaines sur certaines plages du Var et des Bouches-du-Rhône, notamment vers Toulon, Hyères ou Marseille.

Pourquoi cette prolifération ?

Tous comme les amateurs de farniente et de baignade, les méduses apprécient les eaux chaudes, qui leur permettent par ailleurs d'atteindre plus rapidement la maturité sexuelle, et qui favorisent donc leur reproduction. Elles ont tendance à y stagner, d'autant plus quand le courant est favorable.

De plus, sur les côtes méditerranéennes, là où généralement l'eau est la plus chaude en France métropolitaine, les méduses ont tendance à s'échouer sur les plages lorsque les vents sont orientés au secteur Est ou Sud-Est.

Rien d'étonnant donc à ce que le département du Var lance dès la mi-juin un appel à la vigilance, alors que les chaleurs s'étaient déjà bien installées et que la température de l'eau atteignait des valeurs habituellement observées en juillet (22 degrés pour la baignade à Fréjus par exemple).

Un été particulièrement à risque

L'épisode récent de canicule ne va rien arranger sur le front des températures des eaux de baignade pour les prochaines semaines. Seul un puissant épisode de mistral pourrait sensiblement faire baisser la température de la Méditerranée. Le flux de Sud actuel ne permet d'ailleurs pas aux méduses de s'éloigner au large.

Fort heureusement, des outils existent pour les vacanciers inquiets : sur le site de l'équipe d'ingénieurs de l'ACRI-ST, basée à Nice, sont recensées toutes les plages où des méduses ont été observées lors des dernières 48h. Une carte particulièrement utile, alors que l'été s'annonce plus chaud que la normale.

Conseils en cas de piqûres

En Méditerranée, les méduses sont généralement de couleur violette, petites mais très urticantes. C'est le contact avec leurs filaments, sortes de tentacules pouvant atteindre 40 centimètres de long, qui provoque la piqûre, ou plus exactement la brûlure, voire la décharge électrique.

Premier réflexe à adopter en cas de piqûre : rincer immédiatement la zone touchée avec de l'eau de mer et jamais avec de l'eau douce. Il est conseillé ensuite de retirer (pas à mains nues) les tentacules, de jeter du sable sur la plaie, de laisser sécher puis de gratter avec un carton rigide.

En rentrant à la maison, il faut évidemment désinfecter la plaie, mais en cas de doute, ne pas hésiter à se diriger vers le poste de secours sur la plage, où les sauveteurs pourront évidemment vous aider et surtout vous rassurer.