tameteo.com

Méduse : une nouvelle espèce bioluminescente découverte en Californie

Des millions d'espèces vivent dans les profondeurs marines. Selon l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), seuls 10% des êtres vivants dans les océans ont été décrits. La méduse - Atolla reynoldsi - fait partie des dernières découverte.

Méduse Atolla Californie
Les chercheurs du MBARI ont trouvé une nouvelle espèce de méduse vivant dans la baie de Monterey. Ils l'ont baptisé l'Atolla reynoldsi.


Les scientifiques du Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI) aux États-Unis ont fait la découverte d'une nouvelle espèce de méduse ! Officiellement baptisée l'Atolla reynoldsi, cette petite merveille nage dans les profondeurs de la baie de Monterey en Californie.

Elle vit entre 1 et 4 km de profondeur, dans une partie de l'océan appelée "zone de minuit". Dans cette zone, la lumière provient uniquement des animaux biolumiscents - capables de produire de la lumière par réaction chimique - et où la pression est de 5 580 psi (livres par pouce carré).

Les méduses de la famille des Atolla sont déjà répertoriées. Mais celle-ci a quelque chose de différent des autres. En observant les vidéos et les échantillons des véhicules télécommandés envoyés pour explorer la zone de minuit, les chercheurs ont constaté que l'Atolla reynoldsi n'avait pas de tentacule comme les méduses de son espèce.

"Nous avons réalisé que nous avions trouvé une méduse inhabituelle vers 2014 et avons parcouru nos dossiers pour trouver quelques observations supplémentaires", explique le spécialiste principal de l'éducation et de la recherche au MBARI, Georges Matsumoto.

Les scientifiques ont recueilli plusieurs spécimens dépourvus de tentacules, de trois méduses différentes toujours de type Atolla. Ayant collecté suffisamment de données et de détails, ils ont officiellement reconnu cette nouvelle espèce de méduse en la baptisant Atolla reynoldsi.

Cette espèce nouvellement découverte est plus grande que les autres méduses Atolla. La plus grande que les chercheurs du MBARI aient collectée faisait 13 cm de diamètre ! Elle est aussi plus rare, ils n'ont observé que dix spécimens entre avril 2006 et juin 2021. L'Atolla reynoldsi n'est, pour l'instant, observé que dans la baie de Monterey et vit entre 1 013 et 3 189 mètres de profondeur.

Selon Georges Matsumoto et son équipe, il existerait encore deux autres espèces d'Atolla encore inconnues et qui vivent dans la baie californienne, aux côtés de dix autres types d'Atolla déjà recensés dans le monde. Les chercheurs espèrent utiliser l'ADN pour comprendre ces différences et les ajouter à l'arbre généalogique des Atolla.

"Nous en avons vu encore moins que nos nouvelles espèces récentes, nous devons donc attendre de trouver d'autres échantillons avant de dire avec certitude qu'il s'agit également de nouvelles espèces", déclare Georges Matsumoto. "Nous espérons qu'en publiant des images et des vidéos, nos collègues du monde entier garderont les yeux ouverts sur ces types non décrits".