tameteo.com

Covid-19 : marché ou laboratoire, quelle est l'origine du virus ?

Une équipe internationale d'experts a confirmé que la pandémie de coronavirus qui a mis le monde à l'arrêt pendant près de 2 ans, est née dans un marché aux animaux de Wuhan en Chine.

Origine Covid-19 Marché Wuhan
Laboratoire biologique de haute sécurité de Wuhan ou son fameux marché d'animaux sauvages... nous connaissons enfin l'origine du SRAS-CoV-2 !

L'origine du Covid-19 a suscité les théories les plus farfelues. La théorie du complot, très populaire dans le monde, suggère que ce virus a été créé artificiellement dans le laboratoire biologique de haute sécurité de Wuhan en Chine, ou encore qu'il était d'origine naturelle mais qu'il s'en est échappé de manière accidentelle. Pourtant, aucune réelle enquête n'a pu confirmer ces théories.

Car les séquences génétiques du SRAS-CoV-2 n'ont montré aucun signe de manipulation artificielle. Au contraire, les premières analyses épidémiologiques réalisées par une équipe internationale d'experts, ont indiqué que c'est au marché de gros des produits de la mer de Hunan, à Wuhan, que le coronavirus s'est transmis des animaux aux humains.

Malgré des conclusions controversées, soutenues par le manque d'opacité de la Chine, les résultats démontrent, hors de tout doute, que l'épicentre initial de la pandémie de Covid-19 était le marché de Huanan. Toutes les données collectées excluent le fait qu'il puisse y avoir une autre origine.

L'équipe de recherche, composée de virologues et de biologistes de l'évolution, est internationale et indépendante. Ils ont effectué un vaste travail de terrain dans la ville afin d'identifier les premiers cas de coronavirus et ainsi retracer l'origine des infections.

Grâce à l'analyse des données de localisation des réseaux sociaux, les experts ont aussi étudié la mobilité des personnes se rendant au marché et d'autres lieux de la ville, prélevant des échantillons dans plusieurs zones de ces lieux. Et toutes les données indiquent que 2 lignées différentes de SRAS-CoV-2 sont passées des animaux vivants du marché de Huanan aux humains entre fin novembre et début décembre 2019.

Et c'est de là que le nouveau coronavirus s'est propagé du marché à la ville de Wuhan, puis à travers la Chine, pour finalement contaminer le monde entier. Les premiers cas de Covid ont été localisés dans des zones de Wuhan proches du marché, autour de celui-ci, et non pas autour du laboratoire de haute sécurité biologique. De plus, des surmortalités dues à la pneumonie ont été enregistrées pour la première fois dans les quartiers autour du marché incriminé.

Un phénomène cohérent : le comportement d'une épidémie initiale d'une maladie infectieuse fait que les premières infections sont directement liées au lieu d'origine, celui où l'agent pathogène apparaît. Et elle finit par se propager car les personnes infectées en contaminent d'autres dans les zones communes qu'elles fréquentent.

L'équipe a aussi analysé le côté ouest du marché où ont été vendues différentes espèces de mammifères vivants susceptibles d'avoir été infectées et de transmettre le SRAS-CoV-2. Renards roux, hérissons, lièvres, blaireaux, ratons laveurs japonais... Les résultats des prélèvements réalisés sur les cages, chariots de transport et appareils pour enlever les poils ou les plumes, se sont révélés positifs au nouveau coronavirus.

Malgré l'importante grandeur de l'enquête, de nombreux mystères subsistent : quelle espèces animale intermédiaire était responsable de la transmission du virus à l'homme sur le marché de Huanan ? Existe-t-il d'autres variantes du virus circulant chez ces animaux, et qui ne se seraient finalement pas transmis aux humains ? Il est très probable que certains détails sur le Covid-19 ne soient jamais connus.

Dans tous les cas, le niveau de connaissance sur l'origine de la pandémie est supérieur par rapport à d'autres épidémies causées par des virus. Étudier comment les agents pathogènes se propagent aux humains est, certes, complexe, mais nécessaire pour tenter de prévenir les prochaines pandémies.