Australie : 380 cétacés meurent dans une baie de Tasmanie, un record

La Tasmanie, en Australie, a connu son plus grand échouage massif de cétacés de l'histoire. Un énorme effort de sauvetage a tout de même permis de libérer des survivants.

New Zealand.
Les globicéphales noirs ont tendance à s'échouer. Terrible exemple ici à Farewell Spit au sud de la Nouvelle-Zélande.

Il y a quelques jours, des cétacés se sont échoués sur des bancs de sable autour de Macquarie Heads en Tasmanie (Australie). Les échouages de baleines ne sont pas rares en Tasmanie, région du monde où plus de 80% de ces échouages s'y produisent, en particulier à Macquarie Heads. Ce sont les globicéphales noirs qui sont les plus susceptibles de s'échouer.

Selon les informations du gouvernement de Tasmanie, plus de 450 globicéphales ont été trouvés. Au départ, 270 avaient été dénombrés mais 200 ont ensuite été observés plus au sud par des relevés aériens et feraient partie du même groupe. L'Australie a ainsi battu un précédent record de 320 baleines échouées dans l'ouest du pays en 1996.

Le Dr Kris Carlyon, biologiste de la faune du Programme Marine de Conservation, a déclaré qu'il s'agissait d'un nouveau record dans l'histoire de la Tasmanie et a commenté : « À l'échelle mondiale, il y a eu des événements beaucoup plus importants, deux fois plus importants par exemple en Nouvelle-Zélande. Mais en Tasmanie, c'est bel et bien le plus gros que nous ayons enregistré. »

Nous ne pouvons pas faire grand-chose pour empêcher que cela se produise à l'avenir.

La cause est encore incertaine. Parfois, les baleines peuvent être désorientées lorsqu'elles chassent du poisson ou peuvent se perdre dans les eaux peu profondes lorsqu'elles suivent un chef en particulier. La pente douce d’une plage peut également brouiller les impulsions du sonar des baleines, faute de détecter le rivage.

Objectif : se concentrer sur les survivants

Après l'échouage massif, le principal objectif des équipes de secours était de venir en aide à ceux encore en vie. Les survivants ont été relâchés dans l'océan, laissant le port de Macquarie exempt de baleines vivantes. Malheureusement, deux d'entre eux ont dû être euthanasiés car ils étaient trop épuisés pour être sauvés et aptes à être libérés.

Les bénévoles du sauvetage des baleines et les experts en conservation marine ont travaillé de longues heures dans le froid pour relâcher avec succès 110 des baleines vivantes échouées. Rob Buck, contrôleur des incidents et directeur du service des parcs et de la faune (PWS) a déclaré : « Merci à toutes les personnes impliquées pour leurs efforts dans ce sauvetage aussi complexe. Il y a eu un énorme effort d'équipe et cet engagement combiné nous a permis de ramener autant de baleines que possible en mer. »

Après avoir secouru les survivants, les équipes se concentrent désormais sur l'enlèvement des carcasses de baleines décédées.

Il a été difficile de concevoir un plan pour éliminer les carcasses de baleines décédées. Plus de 10 ont été initialement enterrés en mer pour voir si cette méthode fonctionne. Maintenant, l'équipe se concentre sur un enterrement en mer pour les baleines mortes restantes - ce qui impliquera de remorquer les baleines décédées au large. Les habitants ont été priés de rester à l'écart de la zone pendant que le travail se poursuit.