tameteo.com

Records de chaleur en 2020 : le début d'une catastrophe climatique ?

Ce sont des résultats chocs de la NOAA, les services météorologiques américains : la période allant de janvier à mai 2020 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés en 1880. Le changement climatique s'accélère.

Klimawandel
L'année 2020 pourrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée à l'échelle planétaire.

Fin 2019, des chercheurs britanniques du MetOffice ont annoncé que 2020 pourrait prendre la 1ère place des années les plus chaudes à l'échelle mondiale. Avec encore plus de certitudes, cette année figurera dans le top 5 des records de chaleur. 2020 est, pour l'heure, la deuxième année la plus chaude, juste derrière 2016 et en quelque 140 années de mesures. Mai 2020, qui a également battu des records, se démarque plus particulièrement dans une région de l'hémisphère Nord : la Sibérie.

Quel rôle joue le changement climatique ? Est-ce que la hausse de la température s'accélère ? Il est fort possible. Les 10 années les plus chaudes depuis 1880 ont toutes eu lieu entre 2000 et 2020. Voilà pourquoi aujourd'hui, les scientifiques parlent d'une accélération du réchauffement climatique. Les records de chaleur sont de plus en plus nombreux et de plus en plus fréquents. Il ne reste plus beaucoup de temps pour réagir.

Des records en Inde, Sibérie, Italie...

Les cinq premiers mois ont déjà établi un certain nombre de records. En Sibérie, l'hiver 2019-2020 est devenu le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques alors qu'une température de 38°C a été mesurée samedi dernier, du jamais à proximité du cercle polaire depuis 1885. Il y a quelques semaines, l'Inde subissait également une chaleur record avec des valeurs maximales allant jusqu'à 50°C. Les études montrent par ailleurs qu'il n'y avait jamais eu autant de régions avec une chaleur record ou avec des températures supérieures aux normales de saison sur une période de seulement 5 mois.

Les régions où il faisait en revanche plus froid que la normale sont clairement minoritaires. Il est d'ailleurs surprenant qu'il y ait encore des personnes qui remettent en question le réchauffement climatique. Une expression populaire dit « il en a toujours été ainsi autrefois, vous ne le savez tout simplement pas aujourd'hui ». Non, ce n'était pas le cas par le passé et les climatosceptiques le savent très bien.

2020 sur la voie d'un nouveau record

Depuis quelques jours, il fait aussi chaud voire plus chaud en Sibérie qu'en Méditerranée. Les températures ont ainsi régulièrement dépassé les 30°C avec des pointes à 38°C le week-end dernier, du jamais vu depuis le début des relevés météo. Une réaction en chaîne s'est ensuite déclenchée. La chaleur crée des incendies de forêt qui rejettent alors des gaz et qui polluent davantage l'atmosphère. De plus, les zones brûlées sont souvent noires or le noir absorbe davantage les rayons du soleil, ce qui réchauffe plus rapidement le sol et accélère ainsi la fonte des glaces.

Le changement climatique semble battre son plein et les températures record mondiales sont de plus en plus courantes.

C'est comme une sorte de manège qui tourne de plus en plus vite. La Sibérie était connue jusque-là pour sa concentration d'air froid mais aujourd'hui, c'est pour ses records de chaleur. La température de 38°C en Sibérie n'est pas un bon signal pour notre été et pour les mois à venir où les thermomètres devraient continuer à s'affoler près du cercle polaire ou dans les autres régions du monde...