Islande : un tsunami provoqué par la fonte d'un glacier

Avec la hausse des températures un important morceau de glace s'est détaché d'un glacier et a provoqué un tsunami sur le lac Jökulsárlón où des touristes ont eu la peur de leur vie.

Tout s'est bien terminé mais l'issue de cette histoire aurait pu être dramatique. Dimanche dernier, comme chaque jour à cette période de l'année en Islande, des dizaines de visiteurs se sont pressés sur le lac Jökulsárlón pour s'approcher au maximum de l'imposant glacier Breiðamerkurjökull. Si en temps normal, tout se passe dans le calme, la situation ne s'est pas déroulée comme prévu. En effet, un énorme morceau de glace s'est détaché du glacier pour finir dans l'eau du lac. Sa chute a ainsi provoqué des mouvements de vagues répétés et de plus en plus importants, à tel point que ces ondulations ont créé une sorte de tsunami qui a touché la zone où se trouvaient les touristes. Certains d'entre eux voyant les vagues déferler, ils ont sonné l'alerte pour évacuer les lieux à temps.

Ces "tsunamis" constituent le risque le plus flagrant pour les touristes en cette saison du printemps. En effet, avec la hausse des températures en cours de journée et le retour de valeurs positives, la fonte de la glace provoque ces fissures qui, dans certains cas, conduisent à la chute de ces pans de glaciers d'Islande ou de Scandinavie. Avec le réchauffement climatique, ce genre de phénomènes se produit de plus en plus fréquemment et surtout, les morceaux de glace qui se détachent sont de plus en plus volumineux. Ainsi, le 17 octobre 2015, le glacier Tyndall a soudainement déversé 180 millions de tonnes de roches dans le fjord de Taan, en Alaska. L’impact avec l’eau a généré un énorme tsunami qui a touché des zones situées à 197 mètres au dessus du niveau de la mer .