tameteo.com

Nous pourrons vivre sur la Lune d'ici 2030 selon la NASA !

Les êtres humains pourraient rester et vivre de longues périodes sur la Lune au cours de la décennie actuelle selon un des responsable de la NASA.

Artemis Vivre sur Lune
Si la mission Artemis I est une réussite, le responsable de la NASA Howard Hu aimerait envoyer des scientifiques vivre sur la Lune.

Howard Hu, qui dirige le programme de vaisseau spatial lunaire Orion pour la NASA, a expliqué que si le vol Artemis actuel était une réussite, le prochain serait avec un équipage, suivi d'un troisième voyage où les astronautes atterriraient à nouveau sur la Lune pour la première fois depuis 50 ans avec Apollo 17 en décembre 1972.

Il a déclaré à la BBC que les humains pourraient rester sur le satellite naturel de la Terre pendant de longues périodes au cours de cette décennie. Mais que des habitats seraient nécessaires pour soutenir les missions scientifiques. Mercredi 16 novembre dernier, la fusée Artemis avait décollé du Kennedy Space Center dans le but de faire voyager des astronautes vers la Lune prochainement.

"Je pense que c'est un jour historique pour la NASA, mais c'est aussi un jour historique pour tous ceux qui aiment les vols spatiaux habités et l'exploration de l'espace lointain", révèle Howard Hu. Au sommet d'Artemis I se trouve le vaisseau spatial Orion. Pour sa première mission, Orion n'a pas d'équipage mais est doté d'un "mannequin" qui enregistrera les impacts du vol sur le corps humain.

Je veux dire, nous retournons sur la Lune, nous travaillons à un programme durable et c'est le véhicule qui transportera les gens qui nous ramèneront sur la Lune à nouveau

Après deux tentatives de lancement échouées en août et en septembre dernier, la mission se déroule bien. "Tous les systèmes fonctionnent et l'équipe de mission se prépare pour le prochain tir des moteurs d'Orion à midi lundi pour placer le vaisseau spatial sur une orbite éloignée du Lune", a expliqué le responsable de la NASA à la BBC.

L'une des phases les plus difficiles de la mission Artemis I est de ramener Orion en toute sécurité sur Terre. Car le module rentrera dans l'atmosphère terrestre à 38 000 km/h, soit 32 fois la vitesse du son. Et le bouclier de sa face intérieure sera soumis à des températures proches des 3 000°C ! La capsule Orion doit revenir sur Terre le 11 décembre prochain.

Une fois la sécurité des composants et des systèmes d'Artemis testée et prouvée, le plan d'Howard Hu est de faire vivre des humains sur la Lune "dans cette décennie". "Nous allons envoyer des gens à la surface et ils vont vivre sur cette surface et faire de la science", a-t-il déclaré.

L'objectif est de découvrir s'il y a de l'eau au pôle sud de la Lune. Car elle pourrait être convertie afin de fournir du carburant aux engins et permettre d'aller encore plus loin dans l'espace, comme par exemple pour aller sur Mars. "Ce sera vraiment très important pour nous d'apprendre un peu au-delà de notre orbite terrestre, puis de faire un grand pas lorsque nous irons sur Mars".

"Et les missions Artemis nous permettent d'avoir une plate-forme et un système de transport durables qui nous permettent d'apprendre à opérer dans cet environnement spatial lointain", rêve le responsable de la NASA. Un projet qui ne manquera pas d'être suivi et détaillé par les médias du monde entier.