tameteo.com

Italie : le fleuve Pô affronte sa pire sécheresse en 70 ans !

Après des mois sans fortes précipitations, le plus long fleuve d’Italie, le Pô a atteint des niveaux records. L’eau de la rivière s’est tellement retirée en 2 ans que les épaves de la Seconde Guerre Mondiale refont surface.

Sécheresse Pô Italie
Plus de 110 jours sans pluie dans beaucoup de zones de la plaine du fleuve le plus long d'Italie, selon l’Observatoire du Pô.

Entre juin 2020 et juin 2022, l’eau du fleuve Pô s’est considérablement rétrécie comme le confirme l’animation satellite de Copernicus Sentinel-2. Le plus long fleuve d’Italie s’étend du nord-ouest des Alpes à la côte est de la mer Adriatique.

Cette vaste étendue d’eau navigable est une source d’eau vitale pour de nombreuses régions. Le fleuve est utilisé pour l’eau potable, arroser les terres agricoles et aussi produire de l’énergie hydroélectrique dans tout le nord du pays.

Plusieurs raisons expliquent que l’eau de la plaine du Pô soit tombée à des niveaux records : le manque de précipitations dans le nord de l’Italie certes, mais également des températures élevées et le manque de neige dans les montagnes.

Plus de 110 jours sans pluie dans beaucoup de zones selon l’Observatoire du Pô. Cette vaste étendue d’eau trouble est maintenant devenue une vaste étendue de sable…

La plaine du Pô est la région agricole la plus importante du pays. Elle produit 40% de la nourriture en Italie comme le blé, le riz ou encore les tomates. Avec une telle sécheresse, les agriculteurs n’arrivent plus à irriguer leurs cultures et l’eau a été rationnée - avec interdiction d’arroser, de remplir les piscines ou de laver les voitures - et même coupée la nuit dans de nombreuses villes de la vallée du Pô.

La Méditerranée traverse actuellement une vague de chaleur marine. En mai dernier, les températures de l’eau étaient de 4°C supérieures à la moyenne de la période 1985-2005 selon les résultats du projet CAREHeat financé par l’Agence spatiale européenne. La mer Méditerranée est en ébullition. Les résultats du rapport montrent que la température à la surface de l’eau a atteint des pics de plus de 23°C !

“Je n’ai jamais vu une telle sécheresse à cette période de l’année - notre principale inquiétude était autrefois la crue de notre rivière, maintenant nous nous inquiétons de sa disparition”, a expliqué Alessio Bonin, un photographe amateur de la région au Guardian. Cette sécheresse exceptionnelle a aussi fait ressortir un patrimoine culturel et historique important.

Les eaux qui se sont retirées ont laissé place à 3 épaves datant de la Seconde Guerre mondiale. Parmi ces vestiges du Pô, on compte 2 navires de charge qui ont coulé en 1944 ainsi qu’un véhicule semi-chenillé - un Sd.Kfz. 11 - qui aurait été poussé à l’eau par les allemands en avril 1945. Ce dernier a été extrait du fleuve afin d’être exposé au musée de la Seconde Guerre mondiale du Pô après restauration.

“Il s'agit d'une opportunité unique. Les Allemands ont abandonné plusieurs véhicules dans cette zone. Beaucoup ont été immédiatement récupérés, mais celui-ci s'était retrouvé en eau profonde”, a indiqué Simone Guidorzi, la directrice de ce petit musée local.