tameteo.com

Alerte : les conséquences de la chaleur extrême sur la santé !

De nombreuses études établissent un lien entre les épisodes de températures élevées, en particulier les vagues de chaleur - de plus en plus extrêmes et touchant de plus en plus de régions - et l'augmentation des taux de mortalité qui y est associée. Les personnes âgées sont l'un des groupes les plus vulnérables.

vague de chaleur
La pratique d'une activité physique par une chaleur intense met la santé des personnes en danger, ce qui peut avoir des conséquences fatales dans certains cas.

Parmi la longue liste des impacts du changement climatique, l'un d'entre eux nous touche très directement : celui de l'exposition prolongée à des températures élevées, avec l'impact négatif qui en découle sur la santé. La relation entre les vagues de chaleur et l'augmentation de la mortalité est bien connue depuis un certain temps, et un grand nombre d'études l'abordent en détail dans le contexte actuel du réchauffement climatique. À mesure que la basse atmosphère et la surface des océans se réchauffent, le nombre de vagues de chaleur augmente, devenant plus importantes et touchant davantage de régions de la Terre, dont beaucoup sont densément peuplées.

Au vu des projections climatiques, même dans les scénarios les plus favorables (ceux qui prévoient des émissions très faibles), les chaleurs extrêmes devraient augmenter dans les années à venir, ce qui nous obligera à nous adapter du mieux possible à l'impact que des températures plus élevées auront sur nos vies.

Pour éviter que les taux de mortalité ne montent en flèche, nous devons jouer l'atout des mesures préventives, ainsi que l'accès universel aux systèmes d'alerte précoce, afin que tout citoyen, dans n'importe quel pays, soit suffisamment averti d'une vague de chaleur qui pourrait le toucher de plein fouet. À cet égard, l'Organisation météorologique mondiale s'est engagée à faire en sorte que les systèmes d'alerte atteignent l'ensemble de la population mondiale d'ici cinq ans.

carte vague de chaleur
Températures seuils de définition de la vague de chaleur pour chaque province espagnole, basées sur le 95e percentile de la série de températures maximales quotidiennes durant la période juin-septembre. Source : "Evaluación preliminar de los impactos en España por efecto del cambio climático" Morreno Rodríguez, J. M. (coord.) MIMAM (2005).

De nombreux facteurs interviennent dans l'étude de la relation entre les températures élevées et la mortalité associée. L'une d'entre elles est géographique. Une même température n'a pas le même impact sur les gens dans une partie du monde que dans une autre. Atteindre 38°C dans une ville de Sibérie (comme ce fut le cas à Verkhoyansk en juin 2020) n'est pas la même chose que d'atteindre 38°C au Moyen-Orient, où cette température est dépassée de nombreux jours de l'année.

D'autre part, au sein d'une même région ou d'un même pays, il existe également des différences significatives, qui sont prises en compte lors de l'établissement des températures seuils au-delà desquelles le nombre d'admissions aux urgences hospitalières pour des pathologies liées à l'exposition à une chaleur intense monte en flèche.

Groupes vulnérables à la chaleur extrême

Les effets sur la santé varient également en fonction des circonstances dans lesquelles la personne est exposée à des températures élevées, de sa couche sociale et du groupe à risque auquel elle appartient. Tout le monde, a priori, peut être affecté par un coup de chaleur. Il s'agit du nom donné au trouble causé par la surchauffe du corps humain à la suite d'une exposition prolongée à une chaleur intense. Elle survient lorsque la température du corps atteint 40°C, ce qui déclenche des défaillances en chaîne de différents organes en raison de la perte de la capacité de thermorégulation. Le corps est incapable d'éliminer l'excès de chaleur, se déshydrate et s'effondre. Dans de telles circonstances, le risque de décès est très élevé.

enfant
Les enfants sont parmi les plus vulnérables aux effets des températures élevées.

Parmi la population dans son ensemble, il existe des groupes bien identifiés qui sont plus vulnérables à l'impact des températures élevées. L'une d'entre elles est constituée par les personnes âgées, notamment celles qui vivent dans les grandes villes. Dans de nombreux cas, ces personnes âgées vivent seules (souvent des femmes veuves), dans des logements mal adaptés aux vagues de chaleur, qui, comme on le constate, ne se produisent plus seulement en été, et où les températures diurnes et nocturnes anormalement élevées sont de plus en plus extrêmes.

Bien que l'on répète avec insistance les mesures permettant de lutter au mieux contre les fortes chaleurs (bien s'hydrater, éviter de sortir en milieu de journée, garder son logement au frais, etc.), les maladies cardiovasculaires et respiratoires font des ravages chez un nombre variable de personnes âgées à chaque fois qu'une canicule se déclare.

Les statistiques le confirment, même si, depuis la canicule historique de l'été 2003 en Europe, qui a fait exploser les taux de mortalité (on estime que 70 000 personnes sont mortes directement ou indirectement à cause des températures élevées, la France ayant enregistré le plus grand nombre de décès), les mesures de prévention, d'adaptation et les systèmes d'alerte ont permis de sauver de nombreuses vies depuis lors.

Outre les personnes âgées, d'autres groupes sont très vulnérables aux vagues de chaleur, comme les personnes dont le travail implique un travail physique en plein air, l'exemple le plus illustratif étant celui des travailleurs de la construction ou de l'entretien des routes. La régulation de leurs horaires de travail, non seulement en été mais aussi lorsqu'une période de forte chaleur est prévue, est essentielle pour éviter le redoutable coup de chaleur dans ce groupe. Les personnes obèses, les enfants et les personnes souffrant de maladies chroniques qui peuvent être aggravées par l'action incessante de la chaleur extrême sont également très vulnérables.