La NASA veut contribuer à la guerre contre le changement climatique !

La NASA s'est engagée, avec la nouvelle administration américaine, à promouvoir la recherche contre le changement climatique dans les prochaines missions. Cette nouvelle approche représente une percée pour relever le défi climatique d'aujourd'hui et un grand pas en avant pour le futur.

Planète
L'observation de la Terre est étudiée par la NASA depuis 1960, date à laquelle elle a lancé TIROS-1, le premier satellite météorologique à surveiller le climat de la Terre depuis l'espace.

L'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA), fondée en 1958 et internationalement connue pour ses mérites spatiaux, parmi lesquels sa capacité à emmener le premier homme sur la Lune ou piloter le premier hélicoptère sur la planète rouge, a nommé le 3 février dernier Gavin Schimidt

Que le climat de la Terre change n'est pas nouveau, mais que la NASA veut à nouveau être le protagoniste de son étude, c'est le cas. Vous pouvez vérifier les informations ici.

La volonté croissante des scientifiques de lutter contre le réchauffement climatique, associée au soutien de la nouvelle administration américaine, a conduit la NASA à redynamiser son rôle dans la politique climatique. L'augmentation du budget du gouvernement américain permettra à l'agence de faire progresser les futures recherches sur le climat et de lutter contre la crise climatique actuelle.

Le nouveau leadership de la NASA parle haut et fort : "Vous ne pouvez pas atténuer le changement climatique sans le mesurer, et c'est l'expérience de la NASA", à laquelle elle ajoute "comprendre notre planète nous donne les moyens de mieux la protéger".

Missions futures

À court terme, il est prévu que dans 11 mois, la NASA, en collaboration avec l'Agence spatiale indienne, lancera le premier satellite capable de cartographier l'ensemble du continent antarctique. La mission dite «NISAR» collectera des données radar dans deux régions de bande hyperfréquence, les bandes L et S, dans le but de mesurer les changements de la surface antarctique de moins d'un centimètre de large. Si elles sont réalisées, les images obtenues seront suffisamment détaillées pour montrer les changements locaux de la couverture de glace de mer jamais perçus auparavant. A terme, cette mission constituera une grande avancée technologique pour comprendre les effets et le rythme actuel du changement climatique.

Fin 2022, la NASA lancera le satellite «SWOT» dont le but sera de calculer, pour la première fois de l'histoire, le volume global des eaux de surface de la planète. Cette mission fournira les données nécessaires pour connaître la contribution de l'eau douce qui atteint l'océan à travers les rivières et les lacs, les changements dans les zones humides et les changements du niveau de la mer à des échelles inédites.

Satellites
La NASA, avec plus de vingt satellites actifs, est la principale agence d'observation et de compréhension des changements sur Terre.

À plus long terme, d'ici 2027, la NASA espère lancer "LIBERA": un nouvel instrument innovant qui mesurera le rayonnement solaire réfléchi par le système terrestre, avec des longueurs d'onde comprises entre 0,3 et 5 microns, ainsi que le rayonnement infrarouge émis dans l'espace extra-atmosphérique par l'atmosphère, avec des longueurs d'onde comprises entre 5 et 50 microns. Les mesures de ces deux variables permettront aux scientifiques de quantifier l'énergie quotidienne qui quitte notre planète, information cruciale pour comprendre l'évolution du climat de la Terre dans le temps.

Ce sont, de manière générale, les nouvelles initiatives présentées par la NASA liées à la recherche sur le changement climatique, et à partir de là, nous attendons avec impatience leur développement et leurs résultats, convaincus qu'ils sont positifs.