La France touchée par des chutes de neige industrielles !

Depuis la mi-janvier, plusieurs épisodes de neige industrielle se sont succédés aux abords des grandes agglomérations et à proximité des sites industriels. Comment expliquer ces phénomènes neigeux qui n'ont rien de naturel ? Comment se forment-ils ?

neige industrielle
Des chutes de neige industrielle ont encore été observées un peu partout en France cette semaine.

Depuis la mi-janvier, plusieurs villes et agglomérations en France sont sujettes à des épisodes neigeux de faible intensité, alors qu'il n'y a aucune trace de perturbation ou d'averse sur les radars de précipitations... Ces épisodes laissent tout de même quelques centimètres au sol par endroits.

Ces phénomènes sont appelés des épisodes de "neige industrielle". Ce processus se forme en présence de pollution, d'humidité et de froid. Comment expliquer qu'on en observe un peu partout en France en ce moment ? Comment se forment-ils exactement et sont-ils dangereux pour la santé ? Éléments de réponse.

La faute au blocage anticyclonique

La neige industrielle a besoin de plusieurs conditions pour se former. Les températures doivent être froides, l'air doit être humide et chargé en particules fines. Ces particules servent de noyau de condensation à l'humidité de l'air, et lorsqu'il y a du brouillard et des températures négatives, elles retombent sous forme de flocons au sol.

Les particules fines sont des polluants que l'on retrouve dans les grandes villes, émises par les pots d'échappement et les feux de cheminée. Elles sont également émises par certaines industries.

L'atmosphère est souvent chargé en particules fines lorsque les conditions de dispersion ne sont plus réunies, à savoir lorsqu'il n'y a pas de vent et lorsque les pressions sont trop élevées. C'est particulièrement le cas depuis la deuxième décade de janvier, en raison de la persistance de l'anticyclone sur la France. Ce dernier bloque l'air froid et les particules au sol.

Une neige peu appétissante...

La persistance des hautes pressions depuis la mi-janvier explique donc la recrudescence de ces épisodes de neige industrielle un peu partout en France. En milieu de semaine, on en a notamment observé du côté de la banlieue parisienne, dans l'agglomération lyonnaise ou encore du côté de Châteauroux et Nantes.

En raison de sa composition en particules fines, il est conseillé d'éviter de jouer avec cette neige qui, de plus, tombe des jours où la qualité de l'air est déjà mauvaise.

Bien souvent, les quantités de neige sont plus importantes à côté des sites industriels. On se rappelle notamment de l'épisode neigeux exceptionnel en février 2021 du côté de la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, qui avait apporté jusqu'à 30 cm de neige aux alentours de la centrale ! Dans ce cas, la centrale rejetait non pas des polluants, mais de grandes quantités de vapeur d'eau.

Ces épisodes ont tendance à être un peu plus nombreux depuis quelques années en France, peut-être en raison des conditions météo hivernales qui sont de plus en plus marquées par de longues périodes anticycloniques...