Images incroyables ! Énormes chutes de neige et éclairs à Istanbul !

L'intense tempête de neige qui frappe la Grèce et la Turquie provoque également des orages électriques qui ont surpris la population au milieu des chutes de neige, comme cela s'est produit à Istanbul. Un phénomène rare, mais qui peut arriver si les conditions sont réunies.

La tempête Elpis affecte la Grèce et la Turquie depuis plusieurs jours avec une puissante tempête hivernale qui provoque des chutes de neige généralisées et des vents violents. La neige s'est accumulée en grande quantité même au niveau de la mer, provoquant de nombreux incidents ces dernières heures. Parmi les phénomènes les plus surprenants que laisse cette tempête, les orages électriques se démarquent.

Au cours de la nuit passée, plusieurs décharges électriques ont surpris les habitants d'Istanbul à l'un des moments où les chutes de neige ont acquis une plus grande intensité. Un cumulonimbus incrusté dans les nuages de précipitations accumulés par la tempête au sud-ouest de la mer Noire a déclenché un orage électrique sur la ville.

Les orages ont besoin de trois ingrédients principaux pour se former : de l'air humide, de l'instabilité et un mécanisme de déclenchement. L'humidité fournie par la mer Noire combinée à la grande masse d'air froid en hauteur garantissait les deux premiers ingrédients, tandis que le mécanisme de déclenchement était généré par les propres convergences de la tempête et l'amélioration orographique subie par la masse d'air en atteignant les côtes de la Turquie.

Le résultat de ces tempêtes de neige est une intensification des précipitations sur son passage, comme cela se produit avec les tempêtes ordinaires, lorsqu'une masse nuageuse d'une hauteur et d'une teneur en eau beaucoup plus importantes arrive. En surface, les effets se traduisent par une augmentation rapide de l'épaisseur de la neige et une baisse des températures, ce qui complique grandement la situation en milieu urbain. Les incidents ont été très nombreux.

Après le passage d'Elpis, la situation ne connaîtra qu'une amélioration temporaire, car à grande échelle l'air froid continuera à former un creux profond en Europe de l'Est, on peut donc s'attendre à ce que ces régions continuent d'être affectées par les basses températures et occasionnellement par des chutes de neige qui peuvent apparaître à des niveaux très bas.