tameteo.com

La couverture de glace de l'Antarctique atteint un niveau record

La NOAA a publié son analyse de la température mondiale pour le mois de février, l'une des plus élevées jamais enregistrées. D'autres infos importantes sont à retenir telles que la couverture de glace en Antarctique et dans l'Arctique, les cyclones tropicaux et les inondations.

En février 2022, la température moyenne à la surface de la planète était la septième plus élevée du mois de février.
En février 2022, la température moyenne à la surface de la planète était la septième plus élevée du mois de février.

L'hiver météorologique, s'étendant du 1er décembre au 28 février, a été le sixième plus chaud de l'hémisphère nord tandis que sur la même période, l'hémisphère sud a connu son septième été météorologique le plus chaud.

Température sur le globe en février

Selon des scientifiques des National Centers for Environmental Information (NCEI) de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) des États-Unis, la température globale moyenne de la surface des terres et des océans en février s'est située 0,81°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle. Cette année, février a été 0,17°C plus chaud que l'an dernier.

Anomalies de température à la surface du globe, en février, de 1880 à 2022. Source : NOAA Global Climate Report février 2022.
Anomalies de température à la surface du globe, en février, de 1880 à 2022. Source : NOAA Global Climate Report février 2022.

Février 2022 est également devenu le 46e mois de février consécutif et le 446e mois consécutif (tous mois confondus) avec des températures supérieures à la moyenne.

Température sur les continents et dans les océans

Les températures en février étaient bien au-dessus de la moyenne dans toute l'Europe, l'ouest et le nord de la Russie, l'Atlantique, l'est de l'Inde, le nord et l'ouest du Pacifique, ainsi que dans certaines parties de l'Amérique centrale et du Sud et en Afrique australe.

Des températures record, avec des valeurs maximales pour février, ont été enregistrées dans certaines parties du sud-est de l'océan Atlantique, du sud-ouest de l'océan Pacifique et dans une petite zone du sud de l'océan Indien. L'Arctique, en particulier la côte eurasienne et l'océan Arctique central, a enregistré des températures comprises entre 1°C et 8°C au-dessus de la moyenne.

Anomalias da temperatura
Anomalies de la température moyenne de surface du globe en février 2022, par rapport à la valeur moyenne de la période 1991-2020. Les zones grises représentent les données manquantes. Source : NOAA Global Temp v5.0.0-20220308.

Des températures inférieures à la moyenne ont été tout de même enregistrées en Amérique du Nord, au Groenland et dans le nord de l'océan Atlantique, ainsi que dans certaines parties de l'Afrique du Nord, de l'Asie centrale et méridionale, de l'Australie et de l'océan Pacifique tropical central et sud-est.

Les températures extrêmes les plus basses se sont produites dans certaines régions du Canada où les températures étaient inférieures d'au moins 2,5°C à la moyenne. Cependant, aucune zone terrestre ou océanique n'a enregistré de record de froid en février.

Glace en Antarctique et dans l'Arctique

L'étendue de la glace en Antarctique au cours du mois était la plus basse jamais enregistrée à 2 149 690 km² soit 29,6 % en dessous de la moyenne. Ce chiffre a dépassé le précédent niveau le plus bas de février établi en 2017.

L'étendue des glaces de l'Arctique en février 2022 était inférieure de 4,5 % à la moyenne et est la 14e plus petite étendue de février en 44 ans.

Cyclones tropicaux

L'activité des cyclones tropicaux a connu une augmentation significative. Le globe a connu un nombre de cyclones tropicaux supérieur à la moyenne en février, avec un total de huit tempêtes tropicales, dont quatre se sont intensifiées pour devenir des cyclones.

Le sud de l'océan Indien a été le bassin océanique le plus actif, avec cinq tempêtes tropicales, similaires à celles enregistrées en février 2000 et février 2007.

Inondations

Au cours du mois de février, il convient de noter les pluies abondantes et persistantes qui se sont produites dans la région du Queensland, en Australie, qui ont provoqué l'une des plus importantes inondations de la région.

Il convient également de mentionner les inondations dévastatrices à Petrópolis, au Brésil, et à Porto Rico.