L'été sera chaud ! Météo France dévoile ses prévisions saisonnières !

C'est un rapport qui va faire couler de l'encre ! Météo France a publié il y a quelques heures ses prévisions saisonnières pour les 3 prochains mois. Sans surprise, l'été sera plus chaud que la normale ! Les grandes lignes de ce que dit ce rapport.

Prévisions saisonnières
Les prévisions saisonnières montrent que l'été pourrait être plus chaud et plus sec que la normale.

C'est un rapport qui avant chaque été fait couler beaucoup d'encre : les prévisions saisonnières de Météo France ! Comme chaque mois, une groupe d'experts de Météo-France et de Mercator Ocean (le centre français d'analyses et de prévisions océaniques) penchent sur les prévisions pour les trois mois à venir.

Les prévisions saisonnières permettent en réalité de dresser une tendance générale du climat sur l'Europe de l'Ouest pour le trimestre à venir (mai, juin et juillet).

Comment les prévisions saisonnières sont-elles réalisées ?

Pour ses prévisions saisonnières, les ingénieurs de Météo-France utilisent des modèles planétaires (des simulations informatiques). Ces mêmes modèles prennent également en compte d'autres milieux en forte interaction avec l'atmosphère, comme l'océan. La variation océanique peut en effet favoriser un passage très au nord des perturbations en provenance de l'Atlantique et ainsi impacter directement les conditions météorologiques sur l'Europe de l'Ouest.

L'objectif est de dégager le scénario météo le plus probable pour les 3 mois à venir

La fiabilité des ces prévisions saisonnières reste cependant limitée pour l'Europe de l'Ouest. Toutefois, elles sont très utiles et toujours très attendues pour les secteurs d'activité dits "météo-sensibles" (énergie, assurance, agriculture, agroalimentaire, hydrologie, etc.).

Les prévisions saisonnières consistent donc à apprécier le climat moyen sur le trimestre à venir. Elles n'ont rien à voir avec les prévisions classiques à 10 jours qui sont chaque jour publiées par Météo-France et qui pour le coup sont beaucoup plus précises et plus fiables. L'objectif de ces prévisions saisonnières est de pouvoir dégager le scénario météo le plus probable pour les mois à venir. En prenant en compte différents paramètres météorologiques (températures ou pluviométrie), Météo-France présentera alors un scénario proche, au-dessus ou en-dessous de la normale.

Quelle météo pour les 3 mois à venir ?

Concernant le trimestre à venir (mai, juin et juillet), les experts de Météo-France sont unanimes et s'accordent à dire que le trimestre sera plus sec que la normale sur toute la France.

Concernant les températures, sur la moitié sud de l'Europe, dont une grande partie des régions françaises, un scénario plus chaud que la normale l'emporte. Entre l'Islande et le nord du Royaume-Uni, c'est le scénario "proche des normales" qui semble l'emporter. En revanche, entre la Manche, la Scandinavie et la Russie, aucune tendance météo à long terme ne se dégage entre ces deux options. En France, aucun scénario n'est donc envisagé pour les régions situées en bordure de Manche.

Doit-on redouter des canicules cet été ?

Cette question revient avant chaque été : la France sera-t-elle touchée cet été par une vague de chaleur ou une canicule de grande ampleur ? Si les prévisions quotidiennes de Météo France permettent d'alerter sur une potentielle vague de chaleur en France, les prévisions saisonnières en sont incapables.

été chaud
L'été s'annonce plus chaud que la normale selon les prévisions saisonnières de Météo France.

Seules les prévisions météorologiques classiques permettent de mettre en évidence un risque de canicule en France. Les prévisions saisonnières ne permettent pas de mettre en évidence une séquence "très chaude" d'une ou deux semaines au cours des trois mois à venir.

Le spectre de la sécheresse

Si les prévisions saisonnières se vérifient au cours des semaines à venir et que les pluies font défaut, il est assuré que la sécheresse va s'étendre. À cette heure, seuls quelques départements sont concernés par des arrêtés de limitation des usages de l'eau. Parmi les départements concernés, on peut notamment citer la Vendée, les Deux-Sèvres, la Charente-Maritime, la Charente ou le département du Rhône.

Fort heureusement pour ces départements concernés par une sécheresse agricole, plusieurs perturbations sont attendues cette semaine sur une très large moitié nord du pays. D'ici à vendredi, ces régions touchées par cette sécheresse agricole devraient recevoir en moyenne de 20 à 40 millimètres de pluie.