tameteo.com

Jusqu'à quand le Soleil va-t-il voir sa température augmenter?

A travers une mission spatiale, les scientifiques donnent une date plus précise du moment où le Soleil connaîtra sa température la plus élevée.

Le Soleil va encore briller des milliards d'années avant de s'éteindre progressivement .
Le Soleil va encore briller des milliards d'années avant de s'éteindre progressivement .

C’est l’étoile la plus connue de tous : le Soleil. Plus précisément, on parle d’une étoile « naine jaune » dont la masse est estimée à 1,989 x 1030kg, majoritairement composée d’hydrogène et d’hélium.

Un astre indispensable à la vie sur Terre

Grâce aux rayonnement émis par les réactions nucléaires se produisant sur le Soleil, la Terre (qui bénéficie aussi d’un bon emplacement actuel au sein du système solaire), profite de la chaleur qui arrive jusqu’à sa surface. Toute cette énergie solaire joue un rôle dans la présence des différentes zones climatiques connues sur la planète bleue. Elle impacte aussi directement les conditions météorologiques car sans sa présence, la chaleur serait quasiment aux abonnés absents.

Une mission pour mieux comprendre l'évolution du Soleil

Mi-juin, plus précisément le 13, le troisième volet des données obtenues via le satellite Gaia de l’agence spatiale européenne (ESA), a permis de comprendre certains questionnements quant à l’Univers.

Les données collectées représentant un volume considérable, leur analyse prend un certain temps d’autant plus que celles-ci ne concernent pas moins de 1,8 milliards d’étoiles au sein de notre Voie lactée.

Toutes les informations recueillies ont permis d’établir des comparaisons on ne peut plus pointues avec notre étoile qu’est le Soleil. Et cela a permis de préciser les moments où cette étoile verra ses plus hautes températures ainsi que son extinction.

Pour mieux comprendre l’évolution à attendre du Soleil, des chercheurs dirigés par Orlagh Creevey ont défini un profil d’étoiles comparables avec une températures de surface allant de 2726°C à 9726°C (soit 3 000K à 10 000K).

Avec cette technique, il a été possible de sélectionner dans l’immense base de données récoltée par la mission les « analogues solaires » afin d’identifier des étoiles pouvant « héberger » des exoplanètes semblables à la planète Terre. Et ce n’est pas moins de 5 863 étoiles qui sont ressorties de cette analyse !

Ces données précisent le moment où sera atteinte sa température maximale

Depuis près de 4,57 milliards d’années, le Soleil brûle sans cesse de l’hélium ainsi que de l’hydrogène. Ce dernier élément fini sa course au cœur de notre étoile. Et ce phénomène n’est pas sans conséquence, du moins d’ici quelques milliards d’années : cela risque de transformer le soleil en une étoile dite « géante rouge » avec une température interne plus élevée qu’en surface.

D'après l'ensemble des données étudiées, le Soleil devrait connaître sa température maximale lors de ses 8 milliards d'années... avant de s'éteindre lors de ses 11 milliards d'années.