tameteo.com

Insolite : des panneaux solaires sur des vignes pour sauver les récoltes !

C'est un dispositif expérimental inédit envisagé par la Chambre d'agriculture du Vaucluse : mettre en place des panneaux solaires sur les vignes pour sauver les récoltes. Le système pourrait protéger à la fois de la chaleur et du gel tardif.

Panneau solaire vignes
Le panneau solaire, inclinable au besoin, créé une sorte de pergola pour la vigne.

L'été est difficile pour les agriculteurs, confrontés à une sécheresse record et à des canicules à répétition. Les viticulteurs ne sont pas en reste, et font face à des grappes qui mûrissent beaucoup plus vite, à tel point que la date des premières vendanges n'avait jamais été aussi précoce en France.

La Chambre d'agriculture du Vaucluse est en train de tester un système innovant : mettre en place des panneaux solaires sur les vignes pour les protéger du soleil et de la chaleur. Une installation qui produirait de l'électricité et qui aurait aussi de nombreux autres avantages…

Une pergola sur la vigne !

Ce prototype, testé depuis le printemps 2019 à Piolenc, dans un domaine appartenant à la Chambre d'agriculture du Vaucluse, fonctionne comme une pergola. Les grappes de raisins mûrissent sous des panneaux solaires inclinables à 90° : la vigne dispose ainsi d'un ombrage, une sorte de parasol mobile, mais peut également en cas de besoin être totalement exposée au soleil.

Ce système, appelé agrivoltaïque dynamique, permet de préserver les cultures des fortes chaleurs et des brûlures du soleil. On estime à 30% le besoin d'irrigation en moins provoqué par cette installation, ce qui est toujours utile en période de restrictions d'eau.

Enfin, les panneaux installés au-dessus des vignes apportent également une sorte de couverture aux vignes, qui sont mieux protégées du froid et du gel tardif, la chaleur s'évacuant moins la nuit, avec un gain non négligeable d'un ou deux degrés l'hiver.

Quel impact sur le rendement ?

Pour le moment, les données manquent sur l'impact que peut avoir cette installation sur le rendement des parcelles ainsi protégées. La Chambre d'agriculture du Vaucluse ne souhaite pas se précipiter et estime que ce n'est "pas une solution miracle".

Par ailleurs, l'enjeu n'est pas uniquement agricole : il s'agit aussi, puisque ce sont des panneaux solaires, de produire de l'électricité, environ 3 mégawatts par installation, afin d'alimenter en courant plusieurs centaines de foyers.

Certains syndicats agricoles alertent toutefois déjà sur la nécessité de protéger le foncier agricole : il va donc falloir trouver un compromis entre protection des cultures et production d'électricité, cette dernière devant rester un complément.