Confinement : les conseils d’un astronaute après un an dans l'espace

Scott Kelly, astronaute à la retraite de la NASA, a passé près d'un an à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS). En cette période de confinement, il nous donne quelques conseils intéressants pour mieux faire face à ce moment d’isolement sans précédent.

Scott Kelly à l'intérieur d'un simulateur se préparant à se rendre à la Station spatiale internationale. Crédit : Bill Ingalls-NASA
Scott Kelly à l'intérieur d'un simulateur se préparant à se rendre à la Station spatiale internationale. Crédit : Bill Ingalls-NASA

La propagation de l'épidémie de coronavirus à travers la planète a obligé nos modes de vie à changer radicalement en l’espace de quelques jours. Dès les premières semaines de pandémie, le principal conseil donné par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a été le confinement total pour diminuer le taux de propagation du virus. La mise en quarantaine a été décrétée progressivement dans différents pays et avec cette mesure, des symptômes tels que l'ennui et l'anxiété ont commencé à apparaître.

Il y a peu de personnes plus habituées à l’isolement qu’un astronaute tel que Scott Kelly pour nous dire comment s’adapter à cette nouvelle réalité à laquelle nous devons faire face depuis plusieurs jours et pour probablement encore plusieurs semaines. Astronaute à la retraite de la NAS, Scott Kelly et a écrit un article dans le New York Times où il raconte son expérience à bord de la Station Spatiale Internationale pendant près de douze mois.

J'ai appris plusieurs choses pendant mon séjour que j'aimerais les partager car elles sont sur le point de redevenir utiles en cette période, maintenant que nous allons nous enfermer chez nous pour aider à stopper la propagation du coronavirus.

Suivez un programme et faites des pauses

Il est essentiel de garder des horaires fixes, explique Kelly : « À la station spatiale, tout mon temps était compté, du réveil au coucher. Parfois, cela comprenait une sortie dans l'espace qui pouvait durer jusqu'à huit heures tandis qu’à d'autres moments, c'était une tâche de cinq minutes comme jeter un œil aux fleurs expérimentales que je cultivais dans l'espace. »

« Quand je vivais dans l'espace, je prenais délibérément des pauses parce que je savais que j’y étais pendant une longue période, un peu comme la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement. » Kelly suggère également de prendre du temps pour soi avec des activités divertissantes. C’est ainsi qu’il a visionné toutes les saisons de "Games of Thrones" deux fois !

Des balades intérieures et des passe-temps

L'astronaute assure également qu'il est d'une importance vitale de ne pas être au même endroit toute la journée. Par exemple, si nous continuons à travailler dans notre chambre, Kelly nous conseille vivement d’en sortir de temps en temps. « Vous n'avez pas besoin de faire de l'exercice 2h30 par jour comme le font les astronautes de l’ISS mais il est néanmoins important de changer de pièces dans notre appartement ou notre maison plusieurs fois quotidiennement", dit-il.

Kelly recommande également de trouver une activité de détente en dehors du travail. Par exemple, lire ou jouer un instrument de musique : « Certaines personnes sont étonnées d'apprendre que j'ai apporté des livres dans l'espace. La distraction et l'apaisement apportés par un livre « physique » (à l’inverse d’une lecture sur un smartphone ou sur une tablette qui vous avertit avec des notifications ou vous donne la possibilité d'ouvrir un autre onglet) est incomparable ».

L’occasion d’écrire un journal ?

Parmi les études réalisées par la NASA sur les effets de l'isolement des hommes, Kelly nous livre une des découvertes les plus surprenantes qui a été faite. Il s’agit de la valeur accordée à l’écriture d’un journal personnel. « Tout au long de ma mission, j'ai pris le temps d'écrire sur mes expériences presque tous les jours » explique notre astronaute. « Si vous réalisez que vos activités quotidiennes sont limitées et parfois répétitives, mieux vaut essayer de décrire ce que vous vivez à travers vos cinq sens ou alors d’écrire sur vos souvenirs. Bien qu’il soit impossible de passer des moments avec ses amis, il est également important d'avoir des vidéoconférences ou des conversations téléphoniques avec ses proches.

« Les scientifiques rappellent que l'isolement est nocif non seulement pour notre santé mentale mais aussi pour notre santé physique, et en particulier notre système immunitaire. Les nouvelles technologies peuvent faciliter plus que jamais le contact, il est donc essentiel de prendre le temps de se connecter avec quelqu'un tous les jours. Cela pourrait aussi nous aider d’une certaine manière à combattre le virus. »