tameteo.com

Sécheresse : à quoi faut-il s'attendre cet été et à l'avenir ?

Plus de la moitié des départements français connaîtront probablement un épisode de sécheresse cet été. Et même si celle-ci pourrait être moins intense qu'en 2019 à l'échelle nationale, la situation pourrait être localement plus grave.

sécheresse
Sans politique climatique favorable, le dérèglement climatique entraînera des canicules plus fréquentes et plus sévères à l'avenir.

53 départements ont été classés en risque de sécheresse entre mai et septembre, principalement dans la moitié est et le centre du pays. En risque "très probable" pour 11 départements (grand Massif central, Haute-Saône et Haut-Rhin), "probable" pour 24 autres et "possible" pour 18, comme la Dordogne et la Charente.

A quoi faut-il s'attendre cet été ?

Selon les scénarios les plus probables de Météo France, les températures seront plus chaudes que la normale sur l'ensemble du territoire. Seule une zone s’étendant de la Bretagne-Vendée jusqu’au nord de la France devrait échapper à cette tendance avec des températures comparables à la moyenne saisonnière.

Concernant les précipitations, elles devraient être inférieures à la moyenne dans le sud de la France, sous l’effet du positionnement de l’anticyclone des Açores. Pour le reste de la France, il est encore trop tôt pour prévoir leurs fréquences et leurs ampleurs. Ce n'est en effet qu'à dix jours que les prévisions sont les plus solides.

La sécheresse devrait du reste être moins grave au niveau national qu'en 2019. En effet, cette année, les précipitations de l'hiver permettant de recharger les nappes phréatiques ont été abondantes. Les nappes ont donc pu se recharger de manière satisfaisante. Cependant, le printemps a été marqué par un manque de pluie significatif et des températures élevées. Selon Météo France, une majorité du territoire français aborde l’été avec un sol déjà plus sec que d’habitude. La situation durant la période estivale pourrait ainsi être plus grave localement.

Et à l'avenir ?

A mesure que la hausse des températures se poursuit, les vagues de chaleur seront plus fréquentes et sévères, accompagnées de précipitations plus instables, aggravant ainsi les périodes de sécheresse. Selon Météo France, les vagues de chaleur, déjà sensiblement plus fréquentes ces 35 dernières années, devraient être encore deux fois plus nombreuses d'ici 2050, du fait du réchauffement climatique.

Selon la climatologue Michèle Blanchard, la sécheresse de cet été s’inscrit d'ailleurs dans le contexte actuel de réchauffement climatique. Tous les derniers étés ont en effet été plus chauds par rapport à la normale des années 1981 à 2010.

Il est donc d'autant plus urgent de diminuer nos émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, tout en adoptant une gestion plus responsable de la ressource en eau. Soutenir les agriculteurs pour les aider à mettre en place des systèmes d’irrigation goutte à goutte, ou encore choisir des cultures moins gourmandes en eau font partie des leviers d'adaptation.