Épisode cévenol exceptionnel : 3 à 4 mois de pluie tombés en 24h

Un épisode de fortes pluies à touché le Massif Central et les Cévennes ce vendredi, générant des crues remarquables à cette époque des l’année. Localement, des records de pluie ont même été battus.

Après la Bretagne jeudi, un épisode de fortes pluies s’est mis en place la nuit suivante et durant cette journée de vendredi, depuis le Haut-Languedoc jusqu’au Massif Central. Il s’agit d’un épisode cévenol typique avec des précipitations se bloquant contre les reliefs mais également inhabituel pour un mois de juin. Il s’est même avéré plus intense que prévu, en particulier entre le nord du Gard et l’est de la Lozère.

En l’espace de 24 heures, les cumuls ont ainsi atteint 380 mm à Vialas et 320 mm à Villefort, pour la partie Lozère, soit l’équivalent de 3 mois ½ de pluie. Dans le Gard, les pluviomètres ont recueilli jusqu’à 281 mm à Saumane, ce qui correspond à plus de 4 mois de pluie ! Au Mont Aigoual, le cumul total a atteint près de 280 mm, soit l’équivalent de 90 jours de pluie. En haut du point culminant du sud-Massif Central (1567 m), de telles quantités de pluie en juin en l’espace de 24h n’avaient pas été relevées depuis 1966 alors qu’on y effectue des relevés météo depuis 1895 !

Conséquence de ces pluies très intenses, les cours d’eau de la région ont fortement réagi. Cela a été particulièrement le cas pour le Gard et les Gardons. À Anduze notamment, le Gard a vu sa cote passer de 0 m (cours d’eau à sec) à 2,86 m en l’espace de 5 minutes, soit une hausse moyenne de 1 centimètres par seconde ! Plusieurs secteurs ont connu des inondations d’ampleur non exceptionnelle en période normale, soit à l’automne, mais nettement plus remarquable en juin. De nombreuses routes ont été coupées tandis que 4000 foyers ont été privés d’électricité.

Au cours de cet épisode, quelques records de pluie en 24 heures pour un mois de juin ont été battus. Le plus remarquable concerne Villefort, en Lozère, avec 265 mm relevés en une journée. L’ancien record datant du 19 juin 1903 (130 mm) a ainsi été pulvérisé. La situation redeviendra plus calme dans la nuit de vendredi à samedi alors qu’un nouveau risque orageux est attendu samedi, touchant cette fois-ci la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Corse.

Ce soir, sept départements du sud de la France restent placés en vigilance orange. Les conditions météorologiques devraient redevenir plus calmes ce week-end sur la zone.