Qu'est-ce que la grêle ?

Chaque année, la planète reçoit du ciel l'équivalent d'un mètre d'eau sous différentes formes : entre la pluie, la neige mais aussi la grêle. Parfois dévastateurs, les grêlons se produisent lors des orages. Explications.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 07 Juil 2019 - 07:13 UTC
Grêle
Principe de formation des orages de grêle.

Avec la neige et le grésil, la grêle est un des types solides de précipitations. L'embryon d'un grêlon est constitué par une gouttelette d'eau qui a gelé en étant poussée par les puissants courants ascendants qui sont à l’œuvre dans un cumulonimbus au cours d'un orage. Lorsqu'il redescend dans les parties basses du nuage, ce glaçon se couvre d'une couche de glace provenant des gouttelettes environnantes. De nouveau soulevé par les courants ascendants, le grêlon remonte vers le haut du nuage où la température est plus basse et va ainsi de nouveau grossir.

Les nombreux allers-retours multiplient les couches de glace jusqu'à ce que le poids du grêlon l'entraîne vers le sol. De forme irrégulière, son diamètre est généralement compris entre 0,5 et 2 cm. Le record du plus grand diamètre est détenu par le Dakota du Sud avec un grêlon de 20,3 cm tombé le 23 juillet 2010, soit la taille d'un melon. Le plus lourd pesait quant à lui plus d'un kilo, causant la mort de 92 personnes au Bangladesh en 1986.

La grêle en France

Si aucune région n'est à l'abri des chutes de grêle, c'est néanmoins le quart sud-ouest qui est le plus soumis à ce risque étant souvent plus souvent touché par les orages entre la fin du printemps et la période estivale. Rares sont les années où les vignobles d'Aquitaine, de Charente et d'Aude notamment ne sont pas touchés et parfois dévastés.

D'autres régions peuvent aussi être sévèrement touchées, à l'image de l'Île-de-France qui a connu des chutes de grêle remarquables le 8 juin 2014 avec des grêlons atteignant jusqu'à 8 cm de diamètre, faisant d'importants dégâts sur la végétation, les voitures et les habitations. Le record du plus gros grêlon observé en France est quant à lui détenu par l'Alsace avec un poids de 972 grammes enregistré à Strasbourg le 11 août 1958.

Publicité