Noël approche mais les moustiques nous pourrissent encore la vie !

Le moustique, cet insecte qui peut très souvent nous pourrir la vie au printemps et en été ! Si Noël approche désormais à grands pas, le moustique est toujours là et peut encore vous poser quelques soucis ! Est-ce normal à cette période de l'année ? Quelques éléments de réponse.


Moustique
Alerte ! À la mi-décembre, le moustique est encore là !

Le moustique, si petit et pourtant si désagréable ! Chaque été, il gâche la vie de millions de Français ! Et si l'on pense que cet insecte n'agit que pendant la période estivale, détrompez-vous ! Cette année, il est encore présent à quelques jours de Noël et alors que les températures de ces derniers jours en France ont été véritablement hivernales. Comment expliquer la présence de cet insecte en plein cœur de l'hiver ? Est-ce normal ? Faut-il s'en inquiéter ? Éléments de réponse.

Le moustique encore là en décembre !

Si le réchauffement climatique a des conséquences sur le niveau des températures partout dans le monde, il a également des conséquences plus inattendues. Parmi ces conséquences, le moustique ! Car si pensiez que le moustique nous pourrissait la vie uniquement pendant la saison estivale, figurez-vous que le moustique s'invite encore chez nous à quelques jours de Noël et en plein cœur de l'hiver. Parmi les explications, on peut donc citer le réchauffement climatique et les températures orientées à la hausse, la pollution lumineuse de plus en plus présente dans nos villes et la très grande adaptabilité de ce petit insecte.
Si vous pensiez que le moustique disparaissait à la fin de l'été, cela est une fausse idée ! Interrogée par franceinfo, Anna-Bella Failloux, entomologiste à l'Institut Pasteur affirme "qu'il n'y a pas de réintroduction au printemps ou en été ". En clair, le moustique ne disparait jamais ! Toutefois, en hiver, le moustique est moins actif qu'en été car il est plus sensible à la température de l'environnement dans lequel il évolue. La plupart des 70 espèces de moustiques présentes en France hibernent en hiver, à l'état d’œuf ou de larve.

Les moustiques piquent-ils en hiver ?

Si vous avez entendu le bourdonnement d'un moustique récemment, "être piqué reste exceptionnel" précise à franceinfo toujours Frédéric Simard, directeur du laboratoire Maladies infectieuses et vecteurs à l'institut de recherche pour le développement. Si la majorité des moustiques entre en diapause (diminution de l'activité métabolique), certains vivent au ralenti toute l'année à l'état d'adulte. Selon Frédéric Simard pour franceinfo, "en général, ce sont les femelles fécondées qui se cachent dans des cavités et vont piquer l'humain une ou deux fois durant cette période d'hibernation pour se sustenter".
Moustique
Plusieurs facteurs viennent perturber l'entrée en diapause du moustique.
Selon une étude, l'endroit le plus fréquent pour rencontrer un moustique reste le métro. Le cas de Londres est intéressant puisque les moustiques se sont adaptés et vivent tout au long de l'hiver dans les couloirs du métro. Ils ont accès à l'eau, il fait relativement doux et ils ont de quoi se nourrir avec les flux humains.

La présence de moustiques à cette période de l'année peut aussi s'expliquer par une entrée en diapause perturbée. En général, la diapause intervient car les températures baissent et les jours raccourcissent. Mais il est désormais établi que la pollution lumineuse a des conséquences sur la faune et sur les moustiques. Cette pollution lumineuse vient perturber cette entrée en diapause.

Enfin, le réchauffement climatique allonge l'activité des moustiques. Par conséquent, les campagnes de démoustication se poursuivent bien après l'été dans le sud de la France. En cette mi-décembre, une vingtaine de départements sont en vigilance orange moustiques. Le moustique tigre est lui présent sur une large moitié sud du pays. Plus de la moitié du territoire est en vigilance rouge à quelques jours des fêtes de fin d'année.