Deux trous noirs supermassifs ont été découverts près de la Terre !

La paire de trous noirs supermassifs est plus proche de la Terre que tout autre trou noir observé auparavant. Ils entreront un jour en collision, formant un « trou noir monstre ».

Un trou noir supermassif
Les trous noirs supermassifs se trouvent au centre des galaxies.

Les astronomes ont découvert une paire unique de trous noirs supermassifs, qui sont non seulement la paire la plus proche de la Terre jamais observée, mais sont également la paire de trous noirs supermassifs la plus proche jamais trouvée.

Dans une étude, une équipe internationale de chercheurs a déterminé que les deux trous noirs finiront par entrer en collision, formant un « trou noir monstre ».

La paire de trous noirs supermassifs a été découverte dans une galaxie de la constellation du Verseau, à environ 89 millions d'années-lumière de la Terre. Bien que cela puisse sembler une grande distance, cette découverte bat le précédent record de 381 millions d'années-lumière.

Destruction jumelle

"Notre découverte implique qu'il pourrait y avoir beaucoup plus de ces reliques de fusions de galaxies et qu'elles pourraient contenir de nombreux trous noirs massifs cachés qui attendent toujours d'être trouvés", a déclaré Karina Voggel, auteur principal de l'étude et astronome à l'Observatoire de Strasbourg en France.

"Cela pourrait augmenter de 30% le nombre total de trous noirs supermassifs connus dans l'univers local."

La recherche sera publiée dans une prochaine édition de la revue Astronomy & Astrophysics. En plus d'être la paire de trous noirs supermassifs la plus proche de la Terre jamais découverte, les deux géants galactiques se sont avérés séparés par une distance de seulement 1 600 années-lumière.

trou noir
Vue rapprochée des deux noyaux galactiques brillants observés dans l'étude, chacun abritant un trou noir supermassif © ESO/Voggel et al.

C'est une distance inhabituellement petite, et cela signifie que les deux trous noirs sont enfermés dans une bataille gravitationnelle qui finira par culminer avec leur fusion, dans les 250 millions d'années à venir.

Des trous noirs supermassifs tels que ceux-ci se trouvent au centre des galaxies et se retrouvent coincés dans une trajectoire de collision lorsque deux galaxies fusionnent. On pense que c'est ainsi que se forment les plus grands trous noirs de l'univers.

Les chercheurs ont trouvé la paire de trous noirs supermassifs à l'aide du très grand télescope de l'Observatoire européen austral (VLT de l'ESO), situé au Chili. En observant les effets de l'attraction gravitationnelle des deux objets sur les étoiles environnantes, ils ont pu déterminer que l'un des trous noirs mesure environ 154 millions de fois la masse du Soleil, tandis que l'autre mesure un peu moins 6,3 millions de masses solaires.

C'est la première fois que les masses d'une paire de trous noirs supermassifs sont mesurées de cette manière, un exploit qui n'est possible que grâce à la proximité relative des objets avec la Terre.

Les astronomes de l'ESO espèrent faire d'autres découvertes comme celle-ci à l'avenir, l'observatoire s'apprêtant à dévoiler son nouveau (et bien nommé) télescope extrêmement grand plus tard cette décennie. Cela permettra des détections considérablement plus lointaines qu'il n'est actuellement possible, ce qui signifie que ce télescope sera essentiel pour améliorer notre compréhension de certains des objets les plus énigmatiques de l'univers.