Climat : 147 millions de personnes les pieds dans l'eau d'ici à 2030 !

Les chiffres révélés par un groupe d'experts dans une très récente étude font froid dans le dos. Si rien n'est fait pour lutter contre le réchauffement climatique, deux fois plus de personnes seront touchées par des inondations d'ici à 2030.

Inondations
En 2030, 147 millions de personnes seront touchées chaque année par des inondations.

Une très récente étude menée par le World Resources Institute révèle que des dizaines de millions de personnes seront touchées par de graves inondations d'ici à 2030. Selon le groupe d'experts qui a mené cette étude, les chiffres seront catastrophiques. Selon cette étude et à l'horizon 2030, ce seront 147 millions de personnes qui seront touchées chaque année par des inondations contre 72 millions il y a une dizaine d'années.

Des zones dévastées et un impact économique très lourd

Alors que le coût des inondations s'élève actuellement chaque année à environ 174 milliards de dollars, ce chiffre pourrait exploser en 2030 et s'élever chaque année à plus de 700 milliards.

L'Asie du Sud et l'Asie du Sud-Est seront parmi les régions les plus touchées au monde. Le Bangladesh, le Vietnam, l'Inde, l'Indonésie ou la Chine pourraient payer un plus lourd tribut en raison du grand nombre de populations vulnérables. Si rien n'est fait pour lutter contre le réchauffement climatique, les conséquences de ces inondations pourraient être terribles à l'avenir.

Plus de 1300 morts en 2017 et 41 millions de personnes blessées !

L'Asie du Sud a déjà été confrontée en 2017 à de grave inondations entre juillet et août. En raison d'une mousson très active cette année là, d'importants glissements de terrain se sont produits et de graves inondations ont touché plusieurs pays de cette partie du monde. Selon un bilan publié par l’Unicef, ces graves inondations ont fait plus de 1300 morts et presque 41 millions de personnes blessées, dont 16 millions étaient des enfants.

La Floride rayée de la carte ?

Si les inondations s'annoncent dramatiques en Asie du Sud et Asie du Sud-Est, les États-Unis seront également frappés par ces inondations mais les effets seront atténués en raison de la richesse du pays et d'infrastructures plus adaptées. Toutefois, les États-Unis se classent au troisième rang des pays qui ont le plus à perdre dans ces inondations côtières au cours des dix prochaines années après la Chine et l'Indonésie - inondations côtières en raison de la surélévation du niveau de la mer.

L'impact sera également considérable pour l'économie américaine. Si le coût des inondations aux États-Unis s'élevait en 2010 à 1,9 milliard de dollars, il pourrait passer à 38 milliards en 2050. La moitié de la population exposée aux inondations se concentrera dans trois États principalement à savoir le Massachusetts, la Louisiane et la Floride - des États régulièrement touchés par des ouragans et/ou tempêtes.