Changement d’heure : des économies d’énergie en baisse

Si le changement d’heure a été instauré dans le but de réduire la consommation d’énergie, celle-ci est en baisse depuis ces dernières années. La fin du changement d’heure prévue en 2021 changera-t-elle les choses ?

Johanna Castelle Johanna Castelle 26 Oct 2019 - 07:48 UTC
Horloge
A partir de cette nuit nous gagnerons une heure de sommeil : à 3h du matin, il sera 2h.

Avis aux gros dormeurs, nous allons gagner une heure de sommeil dans la nuit du samedi au dimanche. A 3h du matin, il sera 2h : nous reculerons donc nos aiguilles d’une heure. Si c’est une bonne nouvelle pour certains, n’oublions pas que l’objectif de départ est de réaliser des économies d’énergie. Cependant, ce dispositif n’est peut-être plus aussi efficace qu’auparavant…

Vers la fin du changement d’heure

En France, le changement d’heure a été instauré en 1976 suite au choc pétrolier, afin de réaliser des économies d’énergie, en ajustant les heures d’activité du pays aux heures d’ensoleillement. Ainsi, lorsque le soleil se couche plus tôt, nous reculons nos montres d’une heure afin de suivre le rythme de l’ensoleillement. A la fin des années 1980, l’ensemble des pays d’Europe adopte cette mesure en espérant réduire, eux aussi, leur consommation d’énergie.

Si le changement d’heure n’est plus aussi efficace qu’avant, il ne serait plus, non plus, aussi populaire ! D’après les résultats d'une consultation organisée durant l’été 2018 par la Commission européenne, 84% des 4,6 millions d'Européens sondés sont contre le changement d'heure. Le 26 mars dernier, le Parlement européen a approuvé la fin du changement d'heure pour 2021. D’ici là, certaines modalités sont à définir : faut-il passer définitivement à l’heure d’été ou à l’heure d’hiver ? Certains pays européens conserveront-ils le changement d’heure ?

Des économies d’énergie en perte de vitesse…

Selon un rapport publié en 2009 par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), le changement d’heure générait une économie d’énergie de l’ordre de 440 GWh par an. Cependant, lors de ces dernières années, le gain actualisé est maintenant de 351 GWh, soit 0,07% de la consommation totale. De plus, l’ADEME a annoncé que cette économie devrait passer en dessous des 300 GWh dans sa projection pour 2030.

Ademe
Selon les dernières études de l’ADEME, le changement d’heure permettrait d’économiser 351 GWh par an.

Cette réduction s’explique par une efficacité accrue des appareils basse consommation. En effet, certains appareils étant moins énergivores, l’impact d’une réduction de la consommation d’énergie est moindre. Les pays européens sont ainsi mieux équipés, notamment avec les ampoules LED, permettant de réduire considérablement la facture d’électricité.

Les derniers résultats de l’ADEME constituent un argument supplémentaire pour les opposants du changement d’heure, outre les éventuels effets néfastes sur la santé. Au final, la fin du changement d’heure pourrait en effet ne pas avoir d’impact considérable sur les économies d’énergie, bien qu’il n’existe pas de petites économies dans le contexte environnementale actuel.

Publicité