Qu'est-ce qu'une tornade ?

A l'instar des cyclones, les tornades résultent de l'enroulement de vents autour d'une zone de basses pressions. Elles s'en distinguent cependant par leur brièveté et par la violence des vents qu'elles génèrent.

Guillaume Woznica Guillaume Woznica 21 Oct 2019 - 12:08 UTC
tornades
Principe de formation des tornades.

Lorsqu'un vent froid et rapide d'altitude croise un vent chaud soufflant à proximité du sol, leur rencontre provoque la rotation horizontale de l'air. Si cette rencontre de vents cisaillants a lieu dans un nuage orageux, le cumulonimbus, alors le courant d'air chaud de l'orage soulève ce tube d'air en rotation et le dresse à la verticale. Cette colonne d'air tourbillonnant s'appelle un mésocyclone qui s'étire progressivement vers le bas et finit par atteindre le sol, c'est alors que la phénomène est qualifié de tornade.

D'une durée de quelques minutes, les tornades sont classées en 6 catégories sur l'échelle de Fujita, de EF0 pour une tornade de faible intensité à EF5 pour un phénomène d'intensité exceptionnelle avec des vents supérieurs à 300 km/h. Généralement, elle touche une zone de quelques centaines de mètres de large sur quelques kilomètres de long. Si ce tourbillon ne parvient pas à toucher le sol, on parlera alors de tuba, un phénomène sans conséquence dans la mesure où il ne touche pas terre. A l'inverse, si une tornade se produit au-dessus d'une étendue d'eau (océan, mer, lac...), elle sera qualifiée de trombe marine

Les tornades en France

En moyenne, entre 40 et 50 tornades se produisent chaque année en France selon l'observatoire des tornades. La grande majorité d'entre elles sont de faibles intensités (EF0 ou EF1) et de faible envergure. Les régions les plus concernées par ce phénomène local au pouvoir dévastateur s'étirent de la Normandie au Nord-Pas-de-Calais, de la Vendée aux Charentes, du Roussillon au Languedoc et dans le Var.

La dernière tornade « remarquable » remonte à la soirée du 3 août 2008 et a ravagé plusieurs communes du Nord. Parmi lesquelles, Hautmont a été la plus touchée avec la mort de 3 habitants et des dégâts majeurs. Il s'agissait d'un tornade de catégorie EF4 avec des vents estimés à 300 km/h. Le phénomène le plus meurtrier date quant à lui du 19 août 1845 avec l'un des deux seuls cas de tornades d'intensité EF5. Il toucha la commune de Montville, en Seine-Maritime avec des vents supérieurs à 320 km/h. Il provoqua la mort de 75 personnes.


Publicité