Météo : retour des orages, fin de la période estivale ?

L’instabilité va faire son retour au fil du week-end de Pâques, principalement dimanche et lundi sur l’ouest et le nord. Ces orages mettront-ils un terme définitif au beau temps et à la chaleur ?

jura
Dans le Jura, il n'a plu d'une quinzaine de mm au lieu de 100 en moyenne ces 30 derniers jours.

Le confinement rime décidément avec chaleur. La dernière semaine a été estivale sur la France , avec des records de précocité en ce qui concerne les températures maximales, et un temps toujours au beau fixe.

Côté mercure, Rouen, Lille et Paris ont battu leurs records de chaleur pour une première décade d’Avril.Vendredi, il faisait encore très chaud sur une grande partie du pays. On relevait 26°C à Paris, Dax et Niort, 25°C à Brest (un autre record), Lyon et Auxerre, 24°C à Valence et Angers.

Côté soleil, Météo-France a annoncé hier des records d'ensoleillement sur plusieurs villes du nord-est de la France, entre le 21 mars et le 9 avril à Luxeuil, Dijon, Mâcon et Besançon.

Un changement de temps va petit à petit s’opérer en ce week-end de Pâques, particulièrement dimanche et lundi avec l’arrivée d’orages sur l’ouest et le nord. De quoi mettre fin à cette période pré-estivale ?

Les orages arrivent par l’ouest

Dès ce samedi après-midi, l’instabilité va débuter sur le sud-ouest du pays, particulièrement autour de la chaîne pyrénéenne , avant de s’étendre un peu dans les plaines d’Occitanie en soirée.

Sur le reste du pays, le temps restera beau et chaud, avec des maximales encore bien au-dessus des normales de saison . On attend en effet encore 27°C à Limoges et Paris, 26°C à Grenoble et Reims, 25°C à Alençon et Montélimar.

Mais dimanche, l’instabilité va gagner les régions de la façade atlantique , ainsi que celles de l’extrême nord. En cours d’après-midi, les nuages bourgeonneront et donneront lieu à des ondées parfois orageuses des Pyrénées à la Bretagne, et plus rarement des côtes de la Manche aux Flandres. Les températures resteront encore très chaudes, notamment sur la moitié nord, alors qu’une baisse s’amorcera sur la moitié sud.

lyon
A Lyon, la sécheresse est encore plus frappante : il n'a plu que 4 mm ces 30 derniers jours !

Le changement le plus net est attendu lundi , avec une dégradation pluvio-orageuse sur le nord-ouest du pays. Dans l’après-midi, des Pays-de-la-Loire aux Ardennes, en passant par l’île-de-France, le tonnerre devrait gronder. Le mercure devrait alors franchement reculer sur toute la moitié nord, avec une chute d’une petite dizaine de degrés sur les Hauts-de-France.

Probablement pas la fin du beau temps pour autant…

Après ce petit intermède instable, les pressions devraient regonfler de nouveau, et le beau temps devrait être de retour sur une grande partie de la France mardi , excepté près de la Méditerranée avec encore un peu d’instabilité.

Dans le courant de la semaine prochaine, des conditions anticycloniques devraient persister au nord, alors que la façade atlantique et le golfe du Lion pourraient être sujets à quelques ondées passagères et parfois orageuses.

Côté températures, elles seront en nette baisse mardi partout , avec même le risque de petites gelées blanches du côté des Flandres ou du Grand-Est. Après avoir retrouvé des niveaux de saison, les maximales pourraient de nouveau s’élever assez largement en fin de semaine prochaine. Le printemps ne fait donc bien que de commencer...