StoreWindows10

Lille et Le Touquet : ensoleillement record ?

Après deux mois d’hiver dominés par la grisaille dans la région Hauts-de-France, Lille et Le Touquet pourraient bien battre un record d’ensoleillement au mois de février.

Virginie Hilssone Virginie Hilssone 22 Fevr 2018 - 11:07 UTC
Lille et Le Touquet : en route vers le podium des mois de février les plus ensoleillés ?
Lille et Le Touquet : en route vers le podium des mois de février les plus ensoleillés ?

Le soleil s’était offert une belle partie de cache-cache derrière les nuages du ciel nordiste au mois de janvier. Bien heureusement, la tendance s’est vite inversée au mois de février. Les villes de Lille et du Touquet pourraient même monter sur le podium des mois de février les plus ensoleillés. Selon Météo-France, depuis le début du mois, ces deux villes ont engrangé un excédent d'ensoleillement de près de 50%

Depuis le début du mois, le soleil a en effet brillé 76 heures à Lille et 77 heures au Touquet et le compteur pourrait encore grimper car la troisième décade (bien que ne durant que 8 jours) s'annonce exceptionnellement ensoleillée avec un temps anticyclonique prévu sur le nord du pays pour les prochains jours. A cette époque de l'année, une journée sans nuages peut faire grimper l'insolation mensuelle de 9 bonnes heures.

Le record absolu de 2008 ne devrait pas être atteint

Pour autant, les records d’ensoleillement absolus ne devraient pas être battus. Si l’on regarde dans les archives, le record d’ensoleillement à Lille date de 2008 avec 146h, vient ensuite l’année 1975 avec 142h,  et 2003 avec 137h en troisième position. Même chose au Touquet, le record remonte à 2008 avec 152h d’ensoleillement, puis 1975 avec 145h et 1983 avec 131h de luminosité. 

Ainsi, il suffirait d'environ 62 heures de soleil supplémentaires à Lille et 55 heures au Touquet pour décrocher la troisième position sur le podium. Il sera en revanche beaucoup plus dur d'atteindre la première position qui nécessiterait 70 heures de soleil supplémentaires à Lille et 75 au Touquet, soit pour ainsi dire un ensoleillement maximal, ce qui semble assez peu probable.

Contraste avec un mois de janvier bien gris

Cet ensoleillement est évidemment bienvenu après deux premiers mois d'hiver bien gris. Toujours selon Météo France, la région des Hauts-de-France était en effet en déficit d’ensoleillement depuis le 27 novembre. En décembre, la région a cumulé 36 heures d’ensoleillement dont 28 heures entre le 1er et le 19 décembre, et 8 heures seulement de soleil entre le 20 et le 31. A titre de comparaison, la moyenne est normalement de 48 heures d’ensoleillement. 

L’absence de l’astre diurne a aussi été particulièrement remarquable au mois de janvier : jamais, depuis 1985, la durée d’ensoleillement n’avait été aussi basse lors du premier mois de l’année. Pour le mois de janvier, le record a été établi en 1948 dans la région, avec 13h30 de soleil visible sur un mois, tandis que la moyenne de l’époque était de 62 heures. Lille a par ailleurs connu son taux le plus bas depuis 1991. 

Publicité