Environnement : vers la fin des bouteilles en plastique !

De grandes sociétés de boissons ont annoncé qu'elles allaient produire des bouteilles en plastique à partir de sucres végétaux plutôt que de combustibles fossiles nuisibles à l'environnement.

Chaque jour, environ 8 millions de morceaux de plastique sont rejetés dans nos océans.
Chaque jour, environ 8 millions de morceaux de plastique sont rejetés dans nos océans.

Les bouteilles de bière et de boissons gazeuses sont en passe de devenir entièrement végétales ! Ainsi, elles pourront se décomposer naturellement dans l'environnement et beaucoup plus rapidement que les plastiques habituels, réduisant de cette manière les effets nocifs des déchets plastiques.

Les principales sociétés de boissons Coca-Cola et Carlsberg ont annoncé leur association pour fabriquer des bouteilles à partir de cultures durables. Aux Pays-Bas, Avantium, une société de produits biochimiques, prévoit de commencer à investir dans un projet de fabrication de plastiques à partir de sucres végétaux au lieu de combustibles fossiles. Les sucres végétaux durables seront alors décomposés en structures chimiques simples à réorganiser pour former un nouveau plastique à base de plantes.

Un facteur important est néanmoins à noter au sujet de la la durabilité des plastiques à contenir des boissons. Elle peut être en effet plus exigeante matériellement. Toutefois, la société Avantium en a tenu compte et a réussi à fabriquer le produit pouvant contenir des boissons de type carbonaté.

Les nouveaux plastiques d'origine végétale seront produits chaque année à partir de maïs, de blé ou de betteraves.

Des milliers de tonnes de plastique seront ainsi fabriquées chaque année à partir de maïs, de blé ou de betteraves, en vue d'augmenter la production à moyen ou long terme. Les sucres végétaux peuvent, par ailleurs, commencer à provenir de biodéchets pour éviter d'entraver la production alimentaire mondiale. L'usine de bioplastiques devrait pouvoir démarrer aux Pays-Bas d'ici la fin de l'année, malgré les perturbations actuelles liées à l'épidémie de coronavirus.

La société Carlsberg s'est dit prête à vendre leurs bières Pils dans des bouteilles en carton recouvertes de plastique végétal à l'intérieur. D'autres partenariats avec des entreprises agroalimentaires devraient également se concrétiser d'ici cet été. Les entreprises qui soutiennent l'initiative espèrent ainsi réduire les dommages environnementaux causés par la pollution plastique de leurs produits en bouteille et réduire la dépendance aux combustibles fossiles qui contribuent également au réchauffement climatique.

Le problème de la pollution plastique

À travers le monde, environ 300 millions de tonnes de plastique proviennent de combustibles fossiles chaque année. Cela contribue considérablement à l'augmentation des émissions dans l'atmosphère, exacerbant le changement climatique. De plus, la majorité des plastiques ne sont pas recyclés et deviennent des sources majeures de pollution. Ils se décomposent alors sous forme de micro-plastiques dans les océans du monde, flottant comme des matériaux nocifs pour la vie marine et mettant des centaines d'années à se décomposer.

Les plastiques d'origine végétale d'Avantium mettraient quant à eux moins d'un an à se décomposer en compost. Ces plastiques pourront également être recyclés, ce qui restera le moyen idéal de les éliminer. Selon les dernières projections, ce nouveau plastique devrait être en vente d'ici 2023.