tameteo.com

COP 27 et réchauffement climatique : l'Europe est-elle plus en danger ?

La COP 27 s'est ouverte ce dimanche 6 novembre à Charm el-Cheikh en Égypte. C'est un rendez-vous mondial très important et qui devra répondre aux nombreux défis du réchauffement climatique. Dans cet article, nous allons nous pencher sur la question de l'Europe. Cette dernière est-elle en danger ?

planète
Des milliers de manifestants réunis à Barcelone qui manifestent pour la protection de la planète.

La 27ème édition de la conférence annuelle des Nations unies sur le climat s'est ouverte ce dimanche 6 novembre 2022 à Charm el-Cheikh en Égypte. Cette COP 27 doit mettre l'accent cette année sur la création d'un mécanisme pour que les pays riches indemnisent les pays pauvres - plus vulnérables au changement climatique.

Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), l'année 2022 devrait se classer comme la cinquième ou sixième année la plus chaude. Par ailleurs, elle précise que les huit années de 2015 à 2022 seront les plus chaudes jamais enregistrées depuis le début de relevés. Une nouvelle très inquiétante en marge de l'ouverture de cette COP 27 sur le climat.

Le réchauffement climatique est par ailleurs plus rapide en Europe que dans le reste du monde. L'Europe est-elle en danger ? Survivra-t-elle à des températures de plus en plus élevées ? Nous allons tenter de répondre à ces questions dans cet article.

Le climat s'emballe, l'Europe en première ligne !

L'accord de Paris prévoyait de contenir le réchauffement planétaire sous les 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels, et idéalement à moins de 1.5°C. Le compte n'y est pas malheureusement et à ce jour, la température est supérieure de 1.1°C par rapport à la période pré-industrielle. À quoi faut-il s'attendre dans les décennies à venir ?

L'Europe se réchauffe beaucoup plus vite

Selon les experts du GIEC, le réchauffement n'est pas homogène sur l'ensemble de la planète. Samuel Somot, chercheur au Centre national de recherches météorologiques (CNRM) à Toulouse affirme qu'un réchauffement global de 2°C par rapport à avant 1900 – le niveau haut de l’accord de Paris – correspondrait à une hausse de 2,5 °C en Europe continentale. Il ajoute également que ce réchauffement atteindrait les 3°C sur la zone méditerranéenne en été et même +3.4°C l'hiver sur l'Europe du nord.

La France sera donc également concernée par un réchauffement plus rapide que le reste du monde. Selon de nouvelles projections, le réchauffement climatique pourrait atteindre +3.8°C à l'horizon 2100 si rien n'est fait pour lutter contre les émissions de CO2. Les étés seraient encore plus chauds avec une anomalie de +5°C. Dans ces conditions, les canicules seraient beaucoup plus fortes et beaucoup plus durables. Certaines villes de France pourraient enregistrer des températures proches de 50°C !

climat
COP 27 en Égypte : il devient urgent de réduire nos émissions de CO2 !

Les conséquences seraient également nombreuses l'hiver, notamment dans les stations de sports d'hiver où l'enneigement ferait cruellement défaut. Selon une étude publiée dans la revue Nature, dans le cas d'un réchauffement à +4°C, aucune station de ski ne resterait viable dans neige artificielle dans les Pyrénées ou les Alpes.

De nombreuses conséquences sur notre quotidien !

Les conséquences du réchauffement climatiques seront nombreuses sur notre quotidien. Les canicules en été pourraient provoquer une surmortalité importante. Sous l'effet de la chaleur et des sécheresses, les rendements agricoles seraient très fortement impactés.

Les auteurs du GIEC estiment ainsi qu’un réchauffement climatique de 1,5 °C pourrait entraîner 30 000 décès annuels liés aux épisodes de chaleur extrême, et jusqu’à trois fois plus si la hausse atteignait les 3 °C.

Fortes chaleurs, sécheresse et méga-feux !

Des orages plus violents ou des épisodes méditerranéens plus extrêmes pourraient engendrer des dégâts très importants.

La montée du niveau des océans met par ailleurs en péril certaines villes, notamment celles situées sur le bassin méditerranéen. Venise, Dubrovnik ou encore Marseille, situées très proches de la mer, sont menacées par l’érosion des côtes et l'élévation du niveau de la mer. Le niveau de mers pourrait augmenter de 44 à 76 cm à l'horizon 2100, et même au-delà d'un mètre en cas d'explosion des émissions de gaz à effet de serre.

Face aux conséquences multiples du réchauffement climatique, il devient urgent d'agir et de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.

La Chine étant la grande absente de cette COP 27, des questions se posent sur la réussite du rendez-vous de cette année !