tameteo.com

Climat : les incendies et les insectes détruisent nos forêts européennes !

Incendies de forêts, et prolifération d'insecte ravageur, quel est le rapport avec le changement climatique ? Ce sont bien les températures records en été et les sécheresses extrêmes qui détruisent nos forêts européennes.

Foret Europe Incendie Insecte
Les forêts européennes souffrent du changement climatique mais pas de la même façon. En France, la sécheresse et les températures records accentuent le risque d'incendie. Tandis qu'en Allemagne, le acolyte prolifèrent dès qu'il fait chaud et sec.

La crise climatique a accéléré la mort des arbres en Europe. En Allemagne, la hausse des températures et les étés marquées par de fortes sécheresses ont entrainé une augmentation des populations de scolytes (une sous-famille d'insectes coléoptères) qui détruisent les forêts. Tandis qu'en France, les incendies en été sont de plus en plus dévastateurs.

En 4 ans, l'Allemagne a perdu un demi-million d'hectares de forêt

Depuis 2018, les forêts allemandes ont diminué d'un demi-million d'hectares. Les espèces d'épicéa sont particulièrement impactées par la prolifération de scolytes. "Ici, dans le Frankenwald, nous avons un dépérissement forestier à grande échelle. C'est une catastrophe. Ce qui a été construit au fil des générations a été détruit en seulement trois ans", explique Matthias Lindig, forestier et agent de l'Office national des forêts de Bavière.

Même si son équipe combat l'insecte ravageur, déjà un quart de la forêt d'épicéas du nord est de la Bavière est morte. Car négliger une seule épinette de coléoptères peut générer une infestation généralisée. Quelques semaines suffisent aux insectes pour infecter et tuer 400 autres arbres. Depuis avril dernier, le nombre de scolytes explose à nouveau.

"Un épicéa peut être infesté par quelques 500 à 1000 scolytes, ils tuent l'arbre – et ils prolifèrent, produisant 20 000 jeunes scolytes… c'est pourquoi c'est si rapide. Il était une fois, avec une seule génération (par an), on pouvait s'en sortir. Mais avec trois générations, ça devient difficile", déclare Hannes Lemme, chasseur d'insectes et entomologiste.

65 000 hectares de forêts partis en fumée en France

Des zones boisées asséchées en raison de températures records et le manque de pluie ont permis la propagation rapide des incendies. Vers les années 1860 dans les forêts du village d'Origne (Gironde), les marais ont été transformés en pinèdes. Il y avait là 2 700 hectares de pins dont 2 400 brûles cet été...

"Tout doit être replanté. Pendant 40 ans, il n'y aura pas de vraie forêt ici. Nous subirons un changement de paysage, de notre patrimoine naturel. Tout le travail de nos ancêtres, de nos grands-parents et de nos parents est brûlé... C'est épouvantable triste", s'attriste Nathalie Merlot dont la famille est propriétaire forestiers depuis des générations.

Malgré sa caractéristique hautement inflammable, les propriétaires prévoient de reboiser la pinède. Mais attention, pas n'importe comment. Stéphane Latour, directeur de Fibois Landes De Gascogne estiment qu'il faut adapter la plantation au changement climatique afin d'être mieux préparer pour les prochains incendies.

"90% des incendies sont causés par les activités humaines. C'est pourquoi il est important d'avoir des dégagements sans arbustes à proximité des infrastructures et des zones urbaines. Cet espace libre doit être propre, pour éviter que le feu ne parte de là. Quoi qu'il en soit, nous allons être exposés à des incendies de très grande ampleur, compte tenu des risques liés notamment au changement climatique, dans les années à venir."