tameteo.com

Jusqu’à -20°C : le grand froid s’installe en montagne !

Après les chutes de neige parfois abondantes du week-end dernier, un temps sec s’est installé en montagne. Le ciel dégagé a par ailleurs accentué le froid devenant vif en cours de nuit, avec des minimales de l’ordre de -15 à -20°C sous abri.

Ciel nocturne dégagé + vent faible + sols enneigés = gelées de plus en plus marquées !
Ciel nocturne dégagé + vent faible + sols enneigés = gelées de plus en plus marquées !

Pas de doute : l’hiver est bien installé ! Alors que la neige est tombée en abondance au début du mois de décembre, et même parfois jusqu’en plaine, le froid a pris le relais avec des gelées de plus en plus marquées. En montagne, le froid est désormais vif avec des températures minimales à deux chiffres et des maximales qui peinent à remonter, et ce malgré un ensoleillement généreux dans les massifs de la moitié sud. Ces valeurs hivernales vont d’ailleurs se maintenir et même potentiellement s’accentuer avec une masse d’air froid à glacial présente sur le nord de l’Europe et qui semble bien décidé à plonger vers la France au cours du week-end.

Top départ aux journées sans dégel

Après les flocons du week-end, place au froid sec. Ce début de semaine a été marqué par une chute des températures particulièrement marquée en montagne. Ainsi, lundi matin, plusieurs stations météo s’abaissaient en dessous de la barre des -10°C, à partir de laquelle on peut parler de "très fortes gelées" matinales. Le domaine skiable de Villar-d'Arène, dans les Hautes-Alpes (1665 m) voyait son thermomètre s’abaisser jusqu’à -14°C. Dans le Massif Central également, le froid était marqué avec -12°C au Buisson (1088 m, Lozère) ou encore -11°C dans le Cantal. Le lendemain, les températures ont encore perdu quelques degrés, notamment à basse altitude. -14°C ont ainsi été relevés à Coltines (979 m, Cantal), une valeur plus vue depuis le 12 janvier… 2021 !

L’accentuation du froid observé depuis quelques jours s’explique par la combinaison de plusieurs facteurs : la neige présente au sol, un ciel dégagé en cours de nuit et peu de vent. Dans ces conditions, le rayonnement nocturne joue pleinement son rôle. Couplé à l’albédo, autrement dit le pouvoir réfléchissant de la neige, les thermomètres baissent rapidement à la tombée de la nuit et jusqu’au lever du jour suivant. En cours de journée justement, malgré un soleil bien présent, les valeurs remontent difficilement. Dans certains secteurs, il n’y a plus de dégel depuis le début de semaine. C’est le cas localement dans le Cantal ou les Vosges et de manière plus généralisée dans les massifs savoyards, avec -2°C au plus chaud de ce mardi dans la station des Houches (1005 m, Haute-Savoie). Même température maximale observée la veille au Ballon de Servance (1213 m, Haute-Saône).

Au cours du week-end, une masse d'air glacial va plonger vers la France (modèle ECMWF via tameteo).
Au cours du week-end, une masse d'air glacial va plonger vers la France (modèle ECMWF via tameteo).

La baisse du mercure se poursuivra entre mercredi et jeudi, avant un léger redoux temporaire attendu vendredi, lors de l’arrivée de précipitations. Ainsi, la limite pluie-neige remontera vers 1800 m avant de rapidement redescendre sous les 1000 mètres d’altitude. Il est par ailleurs désormais certain que le froid s’accentuera nettement ce week-end et en début de semaine prochaine avec des gelées de plus en plus fortes en plaine et un froid de plus en plus marqué en montagne. Dans ces conditions, les minimales pourront s’abaisser jusqu’à -20°C dans les plus hautes stations de ski.

D’autres chutes de neige à venir, les stations ouvrent

Le léger redoux prévu en fin de semaine est lié à l’arrivée d’un air humide en provenance d’Espagne. Et qui dit air humide en hiver, dit neige en montagne. Elle tombera à nouveau en abondance entre vendredi et ce week-end, avec jusqu’à 30 cm attendus à haute altitude sur les Pyrénées, jusqu’à 50 cm dans les Alpes et une dizaine de centimètres en Auvergne et dans le Jura. La combinaison de l’installation du froid et des chutes de neige passées et à venir permettent l’ouverture anticipée de nombreuses stations dans les Alpes, le Massif Central et les Pyrénées. Les stations de Super-Besse, du Mont-Dore, de La Plagne, des Arcs ou de La Mongie vont ainsi rouvrir leur domaine dès ce week-end.