Chute des températures : est-ce le retour de l’hiver ?

Malgré l’arrivée officielle du printemps et des températures très élevées cette semaine, le froid va faire son retour la semaine prochaine. Un coup de froid temporaire ou le retour de l’hiver… ?

gel
Les gelées prévues la semaine prochaine risquent d'être fatales aux premiers bourgeons sortis ces derniers temps...

Les températures enregistrées cette semaine sur la France coïncidaient avec l’arrivée officielle du printemps. La barre des 20°C a été dépassée sur de très nombreuses régions, notamment jeudi avec jusqu’à 24°C à Grenoble, 23°C à Limoges, 22°C à Auxerre et Lyon, 21°C à Paris… Des valeurs dignes d’une fin avril qui auraient pu être agréables, si une crise sanitaire ne s’était pas invitée sur notre pays.

A partir de ce samedi, les températures vont progressivement baisser, d’abord sur le nord-est, puis progressivement sur une bonne partie de la France. Des gelées seront même de retour la semaine prochaine. Comment expliquer ce retour du froid ? Sera-t-il temporaire ou étendu dans la durée ? Éléments de réponse.

L’air froid arrive

Côté baromètre, une anomalie dépressionnaire va se positionner sur la péninsule ibérique tandis que l’anticyclone sur les Açores va progressivement s’étirer jusqu’à la Scandinavie. La résultante de cette situation pour la France est un basculement des vents secteur est, d’où la chute des températures.

Le mercure va baisser samedi, notamment sur le nord-est du pays où la barre des 10°C ne sera plus dépassée l’après-midi. Une chute tout de même assez brutale, notamment pour Strasbourg qui passera de 18°C vendredi à 8°C samedi, avec en prime le retour de la pluie (uniquement sur l’Alsace).

Le froid va continuer à progresser dimanche, avec le retour de petites gelées blanches en matinée des Hauts-de-France au Grand-Est. Dans l’après-midi, c’est sur toute la moitié nord que la barre des 10°C sera difficilement franchie, tandis que la douceur résistera encore un peu en Nouvelle-Aquitaine. A noter un fort vent de nord-est qui contribuera à la sensation de fraicheur sur une grande moitié nord, des rafales à 60km/h sont possibles.

De fortes gelées mardi matin

En début de semaine prochaine, les conditions devraient rester froides avec des gelées de plus en plus étendues sur notre pays. Mardi matin par exemple, on attend localement -5°C du côté du massif Central ou du nord-est. De fortes gelées qui pourraient être fatales aux premiers bourgeons qui ont profité des beaux jours dernièrement. Le gel ne devrait pas épargner le nord-ouest, ni la région parisienne.

Côté ciel, la tendance est incertaine du fait de plusieurs gouttes froides qui pourraient s’inviter dans la partie. Il n’est pas exclu qu’il neige par exemple sur les Alpes mardi ou mercredi, et qu’il pleuve aux abords de la Méditerranée.

A plus long terme, en fin de semaine prochaine (26-27 mars), le froid devrait reculer, avec des gelées beaucoup plus ponctuelles et des températures maximales en hausse sur presque tout le pays.