Canicule : encore plus chaud ce jeudi !

La canicule se poursuit et s'amplifie ce jeudi, avec des pointes à plus de 40 degrés dans de nombreuses régions. Il s'agit du pic de chaleur pour l'ouest du pays.

Clément Meirone Clément Meirone 27 Juin 2019 - 03:00 UTC
la rochelle © clément meirone
Pour la première fois depuis le début des relevés, la température pourrait dépasser les 40°C à La Rochelle !

La canicule est clairement montée d'un cran mercredi. Il a fait extrêmement chaud sur toutes les régions, exceptées le long des côtes de la Manche. Des records ont même déjà été battus. C'est le cas de Clermont-Ferrand, où il a fait jusqu'à 40,9°C, battant les 40,7°C de 1983.

D'autres valeurs de températures impressionnantes ont été enregistrées : 40°C à Vichy, 39°C à Brive et Carpentras, 38°C à Auxerre et Agen... De nombreuses villes ont dépassé la barre des 35°C. Plus étonnant, même en altitude des records de chaleur ont été approchés ou battus. C'est le cas au Pic du Midi (2880 m d'altitude) avec 19,3°C.

Alors que Météo-France a étendu sa vigilance orange à 78 départements hier, que va-t-il se passer ce jeudi et dans les prochains jours ? Éléments de réponse.

Pic de chaleur à l'ouest

C'est aujourd'hui qu'il devrait faire le plus chaud sur les régions de l'ouest. En effet, même si les températures auront bien du mal à descendre ces prochains jours, un pic est attendu ce jeudi après-midi pour toutes les régions allant du sud-ouest à la vallée de la Loire.

Concrètement, les températures maximales attendues ce jeudi après-midi sont tout à fait rares et exceptionnelles. On prévoit autour de 42°C à Limoges (ce qui constituerait un record absolu pour la station), 41°C à La Rochelle (du jamais vu également), 41°C également à Nantes, Bourges, Toulouse, Dax et Avignon, 40°C à Auxerre, Bordeaux, Grenoble, Lyon et Marseille. Pour trouver un peu de fraîcheur, il faudra aller dans l'extrême nord, avec 27°C à Lille. A Paris, le mercure devrait plafonner autour de 35°C.

Une situation très inconfortable, d'autant que les nuits ne sont pas du tout synonymes de fraîcheur, étant donné que l'on plafonne autour de 25 degrés en ville. A cela s'ajoute un pic de pollution à l'ozone, notamment aux abords des grandes agglomérations.

vaison © clément meirone
Vendredi, la barre des 45°C pourrait se rapprocher entre Hérault, Gard et Vaucluse.

Le pire reste à venir pour l'est

Vendredi, les températures baisseront sur le sud-ouest et l'extrême ouest du territoire. En revanche, le pic de chaleur devrait se profiler pour les régions méditerranéennes avec des températures maximales comprises entre 41 et 43°C, très localement 45°C entre l'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, menaçant le record absolu en France métropolitaine.

Un nouveau coup de chalumeau est fort probable samedi sur les régions de l'ouest, jusqu'en Île-de-France où le pic de chaleur devrait être atteint samedi après-midi. On pourrait atteindre ou dépasser les 37°C à Paris.

Dimanche, la chaleur se décalera à nouveau vers l'est, notamment entre la vallée du Rhône et l'Alsace. De fortes chaleurs pourraient persister dans ces régions jusqu'en début de semaine prochaine, ce qui pourrait se révéler problématique d'un point de vue sanitaire. Sur l'ouest, un rafraîchissement assez net devrait s'opérer dès lundi.

Publicité