tameteo.com

Bonus/Malus : acheter une voiture va vous coûter beaucoup plus cher !

>Réduire les impacts du réchauffement climatique passe nécessairement par un parc automobile moins polluant ! Afin de limiter la vente de voitures polluantes, le gouvernement a décidé de considérablement augmenter le malus pour les véhicules les plus énergivores !


Pollution
Pollution atmosphérique : nouvelle augmentation du malus à prévoir sur le budget pour l'année prochaine !

C'est un véritable tour de vis qui va s'opérer l'année prochaine et en 2022 concernant le malus automobile en France. Acheter une voiture polluante pourrait en effet vous coûter très très cher ! Si le malus actuel s'élève à un niveau déjà très élevé (20 000 euros), ce dernier va passer à 40 000 euros l'an prochain ! En 2022, le malus maximum sera même porté à 50 000 euros, un niveau record et particulièrement dissuasif !

Le prix des voitures polluantes va s'envoler !

Le système du bonus / malus automobile n'aura jamais aussi bien porté son nom ! Entré en vigueur pour la première fois en 2008, il vise à favoriser le choix d'un véhicule peu émetteur de CO2 et pénalise l'achat des modèles les plus polluants.

Afin de permettre le renouvellement du parc automobile, le gouvernement entend bien taxer de plus en plus les modèles les plus polluants afin d'inciter les consommateurs à acheter des véhicules moins émetteurs de CO2. C'est la raison pour laquelle le malus actuel de 20 000 euros pour les véhicules émettant 213g/km de CO2 ou plus passera à 40 000 euros l'an prochain pour les véhicules émettant 225g/km de CO2 ou plus. En 2022, ce malus sera une nouvelle fois durci pour atteindre 50 000 euros !

C'est l'ensemble du barème qui va en réalité être durci. À ce jour, le malus s'applique sur les voitures neuves émettant au moins 138g/km de CO2. À partir de janvier 2021, ce seuil de déclenchement sera abaissé à 131 g/km de CO2. En janvier 2022, ce seuil sera une nouvelle fois abaissé pour passer à 123 g/km de CO2. Si l'objectif pour le gouvernement est d'inciter les Français à acheter des véhicules plus propres, l'objectif pour les autorités est d'également inciter les constructeurs automobiles à développer des véhicules qui ne seront pas touchés par ce malus exceptionnel !

Des voitures françaises touchées

Comme le souligne un article de Motor1, la Ford Mustang va voir son prix considérablement augmenter. Déjà taxée par un malus de 20 000 euros (la Ford Mustang émet 278 g/km de CO2), ce malus sera doublé l'an prochain. En 2022, ce même malus atteindra 40 000 euros pour un véhicule qui en coûte 48 800 euros (un malus qui représentera donc plus de 80% de la valeur du véhicule) !
Des voitures plus courantes et familiales seront également touchées par le dispositif contraignant. Le Peugeot 5008 équipé d'un moteur essence Puretech 180 verra son malus passer à 2 918 euros en 2021 et 4 818 euros en 2022 contre 1 761 euros cette année.
Rappelons toutefois que dans le cadre du plan de soutien à la filière automobile présenté le 26 mai 2020, le dispositif de bonus écologique pour les véhicules électriques et les véhicules hybrides rechargeables est renforcé jusqu'à la fin de l'année. Ainsi, le bonus pour l'achat d'un véhicule électrique passe de 6 000 à 7 000 euros pour les particuliers, pour l'achat d'un véhicule d'un montant inférieur à 45 000 euros. Il y a aussi la mise en place d'un bonus de 2 000 euros pour l'achat de véhicules hybrides rechargeables pour les véhicules d'un montant inférieur ou égal à 50 000 euros.