50°C aux États-Unis : la chaleur se propage dans le monde entier !

Une importante vague de chaleur touche actuellement les États-Unis. L'Arizona a ainsi mesuré des températures allant jusqu'à 50°C ces derniers jours alors que des nuages de poussière venus du Sahara sont en approche.

Hitzewelle USA
Les États-Unis sont également touchés par une importante vague de chaleur. De la Californie à New York, les valeurs atteignent localement les 50°C.

L'Espagne et le Portugal mesurent des températures supérieures à 40°C sous abri depuis plusieurs jours. Certaines parties de la Russie sont également aux prises avec la chaleur. Dans certains cas, il a fait jusqu'à 43°C aux heures les plus chaudes. En Afrique du Nord, des valeurs maximales de 47°C ont été enregistrées en Algérie. Il a même fait encore plus chaud en Arabie saoudite. Là, les températures ont pu atteindre jusqu'à 48°C ! Mais le record de chaleur mondial en ce moment est détenu par les États-Unis. En pleine pandémie de coronavirus, une canicule exceptionnelle s'est mise en place.

En Arizona, des valeurs maximales entre 49 et 50°C ont été mesurées le week-end dernier et cette chaleur n'est pas une affaire locale puisqu'elle a concerné une grande partie des États-Unis. La Californie, le Texas et d'autres États américains sont également touchés depuis plusieurs jours par cette chaleur accablante. Même à New York, les températures dépasseront les 30°C au cours des prochains jours, ce qui est beaucoup plus élevé que les valeurs actuellement observées en Allemagne.

Vagues de chaleur record dans l'hémisphère nord

L'été extrême dans l'hémisphère nord semble être arrivé, en tous cas dans certains pays. L'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) avait mis en garde contre un été plus chaud que la normale dans la partie septentrionale du globe. Si vous regardez la vague de chaleur actuelle aux États-Unis, les prévisions n'étaient pas si éloignées. Selon les dernières prévisions saisonnières, cette vague de chaleur pourrait maintenir les États-Unis en haleine pendant encore un certain temps.

Le timing est extrêmement mauvais car les États-Unis sont toujours au milieu de la pandémie de Coronavirus. Les gens doivent absolument porter le masque et appliquer les gestes barrières. Avec des températures supérieures à 30 degrés, il devient très difficile de respirer, mais avec des valeurs comprises entre 40 à 50 degrés, il n'est pas pensable de se déplacer à l'extérieur avec un masque. De plus, la poussière continue à remonter du Sahara vers les États-Unis, ce qui rend l'air vraiment irrespirable !

L'Allemagne est sous la goutte froide

Pendant que l'Espagne, le Portugal, le bassin méditerranéen mais aussi certaines parties de la Russie, l'Afrique du Nord ou les États-Unis subissent les assauts de la chaleur et même parfois de la canicule, l'Allemagne se situe pour sa part toujours sous l'influence d'une goutte froide, une dépression d'altitude renfermant de l'air froid et apportant un temps généralement maussade. Mais d'où vient cet air froid ? C'est le "jet stream" ou le "courant-jet" qui en est le responsable. Il s'agit d'un puissant couloir de vents en altitude qui circulent d'ouest en est, en particulier dans l'hémisphère Nord. Le tout se déroule en une sorte de sinusoïde autour de la terre : de haut en bas, au gré des montagnes et des vallées.

Le courant-jet apporte cette année un été très changeant et plutôt frais en Allemagne.

L'air froid coule généralement dans les vallées. Et cet été, l'Allemagne se situe dans l'axe de cet air plus froid que la normale. Depuis plusieurs semaines, nous sommes ainsi frappés par les masses d'air froid et elles ne permettent tout simplement pas à un temps d'été durable de s'installer. L'été allemand 2020 est donc pour l'instant très changeant...