tameteo.com

Un étrange son aigu a été enregistré par la NASA sur Mars.

En plus d'obtenir des résultats sur la vitesse du son, on peut noter l'importance de la composition atmosphérique. Voici les détails pour comprendre qu'en plus de la science, nous devons prendre soin de notre air.

Rover Perseverance; Marte; NASA
La recherche a révélé que la composition chimique de l'atmosphère martienne est déterminante pour la vitesse du son enregistrée par Persévérance. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS.

Avant de commencer, revenons un peu en arrière. Pendant que certains profitaient de leurs vacances en février 2021, Mars a reçu la visite de Persévérance : l'instrument le plus sophistiqué que la National Aeronautics and Space Administration (NASA) américaine ait envoyé sur la planète rouge. Ce nom incarne la passion de la NASA et sa capacité à relever de nouveaux défis.

Mais quelle est la mission de Persévérance ? Collecter des échantillons de roches et de sédiments soigneusement sélectionnés. De cette façon, ils sont documentés pour un futur retour sur Terre. Le robot Persévérance recherche également des signes de vie microbienne ancienne.

En outre, il est capable de caractériser la géologie et le climat de Mars. Toutefois, son rôle principal est d'ouvrir la voie à l'exploration humaine au-delà de la Lune. Et Persévérance n'était pas seul, puisqu'il transportait un hélicoptère appelé Ingéniosité. Il s'agit du premier avion à tenter un vol contrôlé et motorisé depuis une autre planète.

Il convient de noter qu'avant l'atterrissage de Persévérance, l'environnement acoustique sur Mars était totalement inconnu. Mais il y a quelques semaines, des recherches liées à l'enregistrement acoustique réalisé par la NASA sur cette planète ont été publiées dans la revue Nature. Cette capture a été obtenue grâce aux microphones de Persévérance.

La première caractérisation de l'environnement acoustique de Mars, dont les fluctuations sont comprises entre 20 Hz et 50 Hz, a été présentée. Pour mieux comprendre, nous allons considérer la vitesse du son. Sur Terre, cette variable est de 343 m/s (mètres par seconde). Sur Mars, le son se déplace à environ 240 m/s et 250 m/s.

La vitesse du son sur Mars est plus lente que sur Terre car le dioxyde de carbone prédomine dans son atmosphère.

Qu'est-ce que cela signifie ? Sur notre planète, la clarté du son diminue après avoir parcouru 65 mètres. Si nous étions sur Mars, à 8 mètres de distance, on n'entendrait rien. Surtout, les sons aigus sont complètement perdus à cette distance.

Il s'agit d'une caractéristique unique de l'atmosphère qui est dominée par le dioxyde de carbone dans certaines conditions. Les résultats exposés établissent une vérité de base pour la modélisation des processus acoustiques. Un élément essentiel pour l'étude d'autres atmosphères, comme celles de Vénus et de Mars.

Importance de l'atmosphère dans le son

D'emblée, il faut savoir que le son est une énergie qui se déplace sous forme d'ondes et qui a besoin d'un milieu pour se propager. Par conséquent, le son dans le vide n'existe pas. Mais que faire s'il y a des gaz ?

Puis nous l'entendons ! Parce que les gaz présents dans l'atmosphère terrestre permettent au son de se matérialiser. Grâce à cela, nous pouvons entendre des instruments de musique, des rires, le chant des oiseaux et notre musique préférée. Sans l'atmosphère, ce monde serait un endroit complètement silencieux.

Vous voulez savoir à quoi ressemble l'atmosphère de Mars ? Selon les études de la NASA, elle est très fine et se compose principalement de dioxyde de carbone, d'azote et d'argon. Dans ces conditions, nous verrions le ciel flou et rouge à cause de la poussière en suspension.