tameteo.com

Les images impressionnantes du cyclone Yakecan en Uruguay !

Le cyclone subtropical a produit des rafales de 100 km/h à Punta del Este, provoquant des inondations ainsi qu'une invasion d'écume de mer. Un décès a été signalé à Montevideo lorsqu'un palmier est tombé sur une maison.

Des images impressionnantes ont commencé à se répandre sur les réseaux sociaux mardi avec le mouvement inhabituel et rapide d'un cyclone sur les côtes de l'Uruguay et du sud du Brésil.

Le cyclone, aux caractéristiques subtropicales et baptisé par la marine brésilienne Yakecan (qui signifie "son du ciel" en tupi-guarani), a provoqué des rafales allant jusqu'à 98 km/h mardi à Punta del Este (Uruguay), selon l'Institut uruguayen de météorologie (INUMET).

Dans cette zone côtière de l'Uruguay, les rues ont été inondées et des fenêtres ont été brisées dans certains bâtiments donnant sur la mer. De plus, l'écume de mer a envahi non seulement la plage mais aussi les rues, laissant des cartes postales très pittoresques.

L'influence du cyclone a commencé à se faire fortement sentir depuis lundi après-midi dans le pays voisin, et dans la soirée, une victime a été signalée à Paso de la Arena (Montevideo) lorsqu'un palmier est tombé sur une maison.

Une alerte orange est restée en vigueur mardi sur les départements de Maldonado et Rocha, situés sur la côte atlantique du pays. Le rapport officiel émis par INUMET indique que le cyclone subtropical s'éloigne, générant des vents de sud-ouest et de sud avec des vitesses comprises entre 60 et 70 km/h, avec des rafales de 80 à 100 km/h, une situation qui s'accompagne également d'averses.

Mercredi, lorsque le système s'éloignera, une diminution significative de l'intensité du vent est attendue dans toute la République orientale de l'Uruguay, ainsi que dans l'estuaire du Río de la Plata et la province de Buenos Aires. La situation se poursuivra avec un temps stable et des températures basses pour la seconde moitié de la semaine dans la région.