Quel est le meilleur endroit au monde pour observer les arcs-en-ciel ?

À Hawaï, un scientifique spécialiste de l'atmosphère a déclaré que l'archipel était le meilleur endroit sur Terre pour observer des arcs-en-ciel. Ces phénomènes colorés ont d'ailleurs une place particulière dans la culture hawaïenne.

Hawaï a été surnommé le meilleur endroit au monde pour les arcs-en-ciel !
Hawaï a été surnommé le meilleur endroit au monde pour les arcs-en-ciel !

Hawaï est célèbre pour ses arcs-en-ciel : ils apparaissent depuis de nombreuses années sur les plaques d'immatriculation des véhicules mais aussi sur les noms des équipes sportives hawaïennes et des entreprises locales.

L'importance culturelle des arcs-en-ciel se reflète également dans la langue des insulaires, qui a une multitude de mots et de phrases pour décrire la variété des phénomènes météorologiques à Hawaï. Il y a des mots pour les arcs-en-ciel "accrochés" à la Terre (uakoko), les "arbres d'arc-en-ciel debout" (kāhili), les arcs-en-ciel à peine visibles (punakea) et les "arcs de lune" (ānuenue kau pō), entre autres.

Les arcs-en-ciel se forment lorsqu'il y a, à la fois, de la pluie et du soleil. Pour voir un arc-en-ciel sur un sol plat, le soleil doit être à environ 40 degrés de l'horizon. Lorsque le soleil monte à des angles plus élevés dans le ciel pendant la matinée, la hauteur de l'arc-en-ciel diminue jusqu'à ce qu'aucun arc-en-ciel ne soit visible au-dessus de l'horizon.

Les arcs-en-ciel les plus hauts peuvent être vus juste avant le coucher du soleil quand il y a une combinaison de pluie et de soleil.

Le modèle est inversé lorsque le soleil baisse dans l'après-midi, avec les plus grands arcs-en-ciel juste avant le coucher du soleil, selon Steven Businger, auteur d'un nouvel article "Les secrets des meilleurs arcs-en-ciel sur Terre".

Les secrets du succès

L'emplacement d'Hawaï dans le Pacifique subtropical signifie que le régime météorologique général est dominé par les alizés, avec des averses de pluie fréquentes et un ciel dégagé entre ces averses.

L’article de Businger décrit quatre facteurs supplémentaires qui font d’Hawaï un point chaud pour les arcs-en-ciel. La surface de la mer chaude réchauffe l'atmosphère par le bas au cours de la nuit, tandis que le rayonnement vers l'espace refroidit le sommet des nuages, ce qui entraîne des averses de pluie plus marquées le matin, produisant alors des arcs-en-ciel juste à temps pour le petit-déjeuner, a-t-il déclaré.

Les montagnes d’Hawaï sont un autre facteur de la fréquence élevée des arcs-en-ciel. Les flux ascendants sont alors nombreux, ce qui forme des nuages et produit des précipitations. Sans les montagnes, Hawaï serait un désert avec une faible pluviométrie annuelle d'environ 400 mm, selon Businger.

La chaleur pendant la journée fait circuler le vent autour de l'île. Lorsque le vent est plus léger, des averses se forment sur les crêtes au-dessus des îles d'Oahu et de Kauai dans l'après-midi, ce qui multiplie les arcs-en-ciel au moment du coucher du soleil.

Enfin, l’éloignement des îles par rapport au continent signifie que l’air est exceptionnellement propre et exempt de pollution, de poussières continentales et de pollens.

À la poursuite des arcs-en-ciel

Businger a ainsi créé une application pour smartphones avec accès aux données radar doppler et aux données satellite de haute résolution pouvant alerter les utilisateurs lorsque les conditions à proximité deviennent propices aux observations de l'arc-en-ciel.

L'application RainbowChase est désormais accessible au public gratuitement. Les utilisateurs peuvent afficher des images radar et satellite de pluie et de nuages, ainsi que la météo actuelle et future et collecter des photos arc-en-ciel.

Elle ne fonctionne actuellement qu'à Hawaï mais Businger et son équipe prévoient de le déployer dans le reste des États-Unis puis en Asie et en Europe prochainement.