tameteo.com

Mars : Le rover Perseverance a détecté de potentielles "biosignatures"

Il y a quelques jours, la NASA a annoncé que le rover Perserverance, actuellement sur Mars, avait détecté de potentielles "biosignatures", lesquelles pourraient prouver une ancienne vie microbienne.

rover perseverance
Des échantillons prélevés par Perseverance pourraient bien contenir des traces de vie.

C'est une étape de plus dans la quête de traces de vie sur la planète Mars ! Le 15 septembre dernier, la NASA a confirmé que le rover Perseverance avait détecté de potentielles "biosignatures" dans une collecte d'échantillons. S'il faudra confirmer leur nature sur Terre, il s'agit néanmoins d'une découverte prometteuse dans la détection d'une trace de vie ancienne.

Une découverte prometteuse

Depuis son atterrissage sur la planète Mars en février 2021, Perseverance se trouve dans le cratère de Jezero, un cratère d'impact de 49 km de diamètre. Ce cratère abrite un delta argileux, indication d'une région autrefois riche en eau liquide. Les scientifiques n'ont pas choisi cet endroit par hasard, ils s'attendaient à trouver ici les échantillons les plus complexes et les plus prometteurs scientifiquement.

Au cours de ces derniers mois, quatre carottes de différents types de roches sédimentaires ont été prélevées par le rover. Ces roches se trouvaient au bord du delta.

La première paire de carotte provient d'un affleurement rocheux connu sous le nom de Skinner Ridge. Il a révélé un grès clair transportant des grains sombres, semblables à un type de roche bien connu sur Terre. Ces grains ont probablement été transportés par l'ancienne rivière qui coulait dans la région. Ils pourront donc donner des indications caractéristiques d'autres régions voisines.

La deuxième paire de carotte, prélevée à Wildcat Ridge (à seulement 20 mètres de Skinner Ridge), a révélé des grains plus fins. Généralement, des grains fins ont tendance à se déposer dans des environnements où il y a peu de courant, conservant des organismes en décomposition. Et la première analyse qui en découle montre effectivement que ces grains étaient riches en matière organiques.

Pas de confirmation dans l'immédiat

Cette première analyse a été effectuée par le rover lui-même. Il possède en effet un bras robotique lui permettant d'analyser la minéralogie de la roche, après avoir creusé un cercle pour exposer la texture intérieure de la carotte.

La prudence reste toutefois de mise car cette potentielle "biosignature" ne signifie pas obligatoirement signe de vie. Les molécules organiques constituées de carbone, d'oxygène ou d'azote peuvent être produites par des processus chimiques sans présence de vie.

Ces échantillons représentent tout de même le meilleur espoir jusqu'ici de prouver avec certitude une ancienne vie sur Mars.

Pour avoir la confirmation définitive qu'il s'agit bien de réelles "biosignatures", il faudra attendre une analyse plus poussée sur Terre. Or, le voyage retour n'est pas prévu pour tout de suite... C'est seulement en 2028 qu'une nouvelle mission spatiale décollera pour Mars, avec pour objectif de rapatrier les échantillons de Perseverance à l'horizon 2033 !

D'ici là, le rover continuera à arpenter le sol martien. Il est déjà passé à une zone voisine, connue sous le nom de Enchanted Lake. Il prélèvera d'autres échantillons de roches, lesquels resteront conservés dans le rover, jusqu'à leur rapatriement sur Terre.