tameteo.com

D’où vient la fameuse "odeur de la pluie" ?

Lorsque des pluies interviennent après plusieurs jours de temps sec, l'environnement qui nous entoure émet un arôme agréable que nous associons à "l'odeur de la terre humide", créant parfois des bactéries.

L'"odeur de la terre humide" ou pétrichor, apparaît lorsque les pluies sont enregistrées après une longue période de sécheresse.
L'"odeur de la terre humide" ou pétrichor, apparaît lorsque les pluies sont enregistrées après une longue période de sécheresse.

"Pétrichor" est le nom donné à l'odeur qui se produit après qu'une certaine quantité de pluie soit tombée sur des sols secs dans des zones où il n'a pas plu depuis relativement longtemps. C'est la dénomination équivalente à "l'odeur populaire de la terre humide" ou simplement "l'odeur de la pluie" que nous évoquons régulièrement dans notre quotidien. Le terme "pétrichor", tire son origine des mots grecs πέτρα - pétra "pierre" et ἰχώρ - icór "ichor", qui signifie sang des dieux homériques. Selon la mythologie grecque, l'ichor est l'essence qui traverse les veines des dieux à la place du sang.

Pétrichor est le nom donné à l'odeur de la terre humide, cet arôme apparaissant quand il pleut après une longue période sèche.

Le terme "Pétrichor" créé par des géologues australien

En 1964, deux géologues australiens, Isabel Joy Bear et R. G. Thomas, ont créé ce terme "pétrichor", pretichor en anglais, apparaissant pour la première fois dans la revue Nature. Dans cet article, les auteurs l'ont décrit comme « l'odeur dérivée d'une huile exsudée par certaines plantes pendant la période sèche ». Cette huile est absorbée par la surface des roches, en particulier par les sédiments (argile), libérée dans l'air au contact de la pluie avec un autre composé appelé géosmine. L'arôme que nous percevons serait ainsi le résultat de l'émission de ces composés.

Par la suite, les scientifiques Bear et Thomas (1965) ont pu démontrer que ces huiles aromatiques retardaient à la fois la germination des graines et la croissance des plantes elles-mêmes. Cela indiquerait que les plantes sécrètent ces huiles afin de protéger les graines et les empêcher de germer en période de sécheresse. Cet arôme est beaucoup plus visible dans les zones désertiques, lorsque la saison des pluies survient après de longues périodes de sécheresse. De même, il convient de noter que le pétrichor n'a pas pu être synthétisé, en raison de sa composition complexe (plus de cinquante substances).

L'odeur de pétrichor est caractéristique les jours d'orages en été, lorsqu'il pleut sur un sol sec et chaud.
L'odeur de pétrichor est caractéristique les jours d'orages en été, lorsqu'il pleut sur un sol sec et chaud.

Quant à la géosmine (mot grec signifiant "arôme de la terre"), c'est un produit chimique produit par les bactéries Streptomyces coelicolor et certaines cyanobactéries. Les Streptomyces coelicolor sont des bactéries non pathogènes qui ne provoquent pas de maladie chez l'homme. De plus, elles sont très bénéfiques pour l'environnement, car elles participent à un grand nombre de processus et contribuent ainsi au maintien de l'équilibre des écosystèmes.

La géosmine est un produit chimique produit par l'action des bactéries Streptomyces coelicolor et de certaines cyanobactéries.

Enfin, selon certains scientifiques, notre goût pour l'odeur de la terre humide ou pétrichor est un héritage de nos ancêtres, car pour eux la pluie a toujours été synonyme de vie ou de survie. Les anthropologues estiment que nos ancêtres ont établi un lien fort ou un lien positif avec cet arôme, indiquant la fin de la période de sécheresse dangereuse et l'arrivée de la pluie attendue depuis longtemps. Il a également été observé à travers diverses études que l'odeur de la géosmine est capable de guider certains animaux (chameaux) lorsqu'il s'agit de trouver de l'eau dans les zones désertiques et est utilisée par certaines plantes pour atteindre une plus grande pollinisation en Amazonie.