tameteo.com

Ce légume peut filtrer le microplastique des eaux potables et usées !

Les produits chimiques et de synthèse pourront bientôt être remplacés par un légume, le gombo, pour filtrer et nettoyer les eaux potables et usées. Une alternative durable et saine pour l'environnement et bien meilleure pour la santé !

Gombo micro plastique
Le gombo est un légume et condiment dont la texture gluante permet d'éliminer les microplastiques des eaux usées.


D'après des chercheurs de la Tarleton State University au Texas (États-Unis), le gombo, aussi appelé okra, ainsi que d'autres plantes aux propriétés visqueuses - comme l'aloe ou encore les cactus - auraient la capacité d'éliminer les microplastiques des eaux usées.

La composition peu connue de ce légume et de ces autres plantes gluantes pourrait éliminer les substances dangereuses et infimes nuisant à l'environnement et à la santé !

Les composants naturels présents dans les fruits, légumes et plantes pourraient aider au nettoyage des eaux usées plutôt que d'utiliser des produits chimiques synthétiques. Ces produits sont nocifs car ils provoquent la décomposition des plantes et des maladies chez les humains.

Parmi les plantes sélectionnées pour leur vertu de nettoyage par les chercheurs américains figure les gombos. Un légume couramment utilisé dans les cuisines de nombreuses cultures de l'Amérique du Sud à l'Inde en passant par la cuisine africaine et antillaise. Il se mange cru, cuit et même sous forme déshydratée !

L'experte de la Tarleton State University et responsable de l'étude, Rajani Srinivasan, avait déjà révélé, dans un rapport précédent, que la texture visqueuse du gombo permettait d'éliminer les polluants tactiles de l'eau. Cette substance végétale peut également filtrer des grappes de micro-organismes.

Et dans cette nouvelle étude, les experts américains ont prouvé que le composant du gombo fonctionnait aussi pour les microplastiques. Et que les polysaccharides, une des substances utiles du gombo et d'autres plantes, fonctionnaient efficacement lorsqu'ils étaient associés.

En effet, lors de leurs expériences, l'équipe s'est rendue compte que le duo gombo-tamarin était très efficace pour filtrer l'eau douce, tandis que l'association du gombo et du fenugrec était plutôt efficace dans l'eau de mer. Cette solution naturelle fonctionne aussi bien dans des petits conteneurs d'eaux usées que dans des grands volumes d'eaux comme les océans.

Le but de cette étude était de trouver une solution naturelle et saine pour l'environnement et pour la santé humaine. Mais également de débarrasser les océans et autres cours d'eau du plastique afin de fournir un meilleur accès à l'eau potable.