tameteo.com

Tendance pour août : très chaud, vers une atténuation de la sécheresse ?

Après avoir connu deux canicules et le mois de juillet le plus chaud de l’histoire, à quoi doit-on s’attendre pour ce dernier mois de l’été météorologique ? Éléments de réponse dans cet article.

Les aoûtiens devraient profiter de conditions estivales sans difficulté dans la plupart des régions.
Les aoûtiens devraient profiter de conditions estivales sans difficulté dans la plupart des régions.

Cela n’aura échappé à personne : nous vivons un été exceptionnellement chaud et sec. Toute la France est d’ailleurs touchée par la sécheresse puisqu’aucun département n’échappe à des restrictions d’eau. De plus, la chaleur s’est montrée parfois forte ces dernières semaines avec des centaines de records battus lors des canicules de la mi-juin et du mois de juillet. Août débute quant à lui sur les chapeaux de roues avec une nouvel épisode de chaleur caniculaire, en particulier dans le sud du pays. Et ces températures largement supérieures aux normales n’ont visiblement pas dit leur dernier mot…

Une première quinzaine parfois caniculaire

Cette première semaine d’août se caractérise donc par une chaleur marquée voire forte selon les régions. Et malgré la baisse sensible dans le nord-ouest entre jeudi et vendredi, les valeurs resteront largement supérieures aux normales de saison. L’anomalie de température sera généralement comprise entre +4 et +5°C, jusqu’à +7°C dans le sud-ouest où des pointes à 40°C sont attendues. Côté précipitations, elles seront toujours aux abonnées absentes. De rares ondées sont attendues en fin de semaine, depuis l’ouest jusqu’au nord-est mais avec des quantités très faibles voire même nulles.

Avec un puissant anticyclone sur l'ouest de l'Europe, les précipitations s'annoncent rares jusqu'à la mi-août au moins...
Avec un puissant anticyclone sur l'ouest de l'Europe, les précipitations s'annoncent rares jusqu'à la mi-août au moins...

La situation ne devrait quasiment pas évoluer pour la semaine suivante, entre le 8 et le 14 août. Au programme là encore : de la chaleur et du soleil. Les valeurs seront toutefois plus respirables qu’en début de mois. L’anomalie sera aussi plus homogène, ne dépassant par +2 à +3°C. Avec des hautes pressions toujours aussi présentes, la pluie ne tombera pas chez nous. De rares orages pourront éclater en montagne en cours d’après-midi, par évolution diurne. Sinon, rien à signaler avec dans ces conditions, l’accentuation de la sécheresse qui risque de faire encore plus parler d’elle à l’approche de la mi-août.

Retour des orages après le 15 août ?

Selon les derniers scénarios, la masse d’air pourrait devenir plus instable en deuxième partie de mois, entrouvrant ainsi la porte au retour des précipitations. Dans le détail, la semaine du 15 au 21 août verra le maintien d’un temps plus chaud que la normale (+2 à +3°C/normale), sous l’effet d’une goutte froide située au large du Portugal. Dans ces conditions, gare au coup de chalumeau possible dans le sud et le sud-ouest avec l’arrivée d’une masse d’air subtropical. Mais qui dit goutte froide, dit aussi instabilité. Ainsi, des orages pourront se produire et apporter la pluie tant espérée. À confirmer d’ici là, bien entendu…

Pour la dernière semaine du mois, la chaleur pourrait se montrer moins intense avec des températures se rapprochant des normales. Là aussi, des orages se produiront ici ou là, faisant reculer potentiellement la sécheresse à une échelle locale. Pour l’atténuer plus largement, il faudra patienter jusqu’au retour du flux d’ouest attendu en septembre. La fin du tunnel n’est peut-être plus très loin…