Prévisions saisonnières : quelle tendance pour la suite du printemps ?

Alors que les conditions resteront anticycloniques durant toute la fin mars, que nous réserve la suite du printemps, à savoir les mois d'avril et de mai ? Éléments de réponse dans cet article.

Clément Meirone Clément Meirone 25 Mars 2019 - 23:00 UTC
dijon - © clément meirone
Le soleil sera généreux fin mars sur la plupart des régions, y compris ici à Dijon.

Les prévisions saisonnières sont toujours à prendre avec des pincettes, mais elles permettent souvent de dégager les grandes tendances météorologiques des mois à venir, notamment du point de vue des températures et des précipitations.

Alors que ce printemps 2019 commence sous de belles auspices, avec une dernière décade de mars globalement ensoleillée, qu'en sera-t-il pour les mois d'avril et mai ? Les toutes dernières projections tablent sur un mois d'avril un peu frais, avant un mois de mai possiblement très printanier.

En avril, ne te découvre pas d'un fil ?

Les derniers jours de mars se dérouleront sous le soleil et la douceur, à la faveur d'un anticyclone toujours bien positionné sur la France. Pour la première semaine d'avril, pour laquelle nous disposons de tendances grâce aux modèles météorologiques à long terme, les conditions devraient rester anticycloniques, même si quelques incursions humides pourraient concerner le nord de la France.

Par la suite, nous dépassons l'échéance des modèles de prévision à long terme, pour entrer dans ceux du domaine de la prévision saisonnière.

Pris dans son ensemble, le mois d'avril devrait afficher des températures aux alentours des normales de saison, voire légèrement moins sur le nord-ouest du pays. L'écart ne semble toutefois pas très conséquent.

Côté précipitations, les scénarios divergent davantage, notamment pour la région méditerranéenne où l'incertitude demeure. Sur les autres régions, on devrait observer un mois d'avril assez peu humide, sauf peut-être sur l'extrême nord du pays.

champ
Les nuages pourraient rester assez nombreux sur le nord-ouest du pays en Avril.

En mai... fait ce qu'il te plaît ?

Le dicton pourrait bien s'avérer correct pour ce mois de mai 2019 ! Les premières projections envisagent des températures globalement excédentaires pour ce mois de mai, notamment au sud et à l'est. Les premières chaleurs devraient donc être au rendez-vous sur les régions classiquement exposées (sud-ouest, Méditerranée...).

Comme pour le mois d'avril, les signaux pour les précipitations sont un peu moins perceptibles, même s'il semble que ces dernières devraient se faire plutôt discrètes. Une pluviométrie faible qui n'arrangerait guère la sécheresse qui règne déjà sur certaines régions, avant d'attaquer l'été.

Tous ces éléments restent à affiner dans les prochaines semaines, et ne sont évidemment pas à prendre au pied de la lettre. Nous les confirmerons - ou non - dans de prochains articles, au fur et à mesure que les projections seront réactualisées.

Publicité