Tendance météo : un nouveau pic de chaleur est-il possible en France ?

La barre symbolique des 35 degrés a une nouvelle fois été dépassée hier après-midi dans le sud-ouest. Les températures vont désormais baisser sur tout le pays au cours du week-end. Un nouveau pic de chaleur est-il possible la semaine prochaine ?

Fortes chaleur
Les températures pourront-elles encore dépasser les 35 degrés la semaine prochaine ?

L'été météorologique s'est terminé il y a quelques jours mais la France a connu des températures plus qu'estivales au cours des dernières heures. La barre symbolique des 35 degrés a même été approché ou dépassée dans le sud-ouest du pays. Alors qu'une baisse des températures va s'imposer au fil du week-end sur la plupart des régions, est-il possible que la France connaisse un nouveau pic de chaleur ces prochains jours ? Faudra-t-il attendre l'été prochain pour retrouver des températures aussi élevées ? Éléments de réponse.

35 degrés pas avant l'été prochain ?

La barre symbolique des 35 degrés a donc bien une nouvelle fois été dépassée dans plusieurs villes de France hier après-midi. Très localement, il a même fait jusqu'à 36 degrés dans le département des Pyrénées-Atlantiques (36°C à Aïcirits-Camou-Suhast ou à Navarrenx). La barre des 35 degrés a aussi été franchie dans le département des Landes ou celui de la Gironde avec 35 degrés à Belin-Béliet ou à Bélis. Si les valeurs étaient très élevées dans le sud-ouest et localement plus de 10 degrés au-dessus des normales de saison, l'ambiance était beaucoup plus automnale le long de la Manche avec seulement 19°C à Caen et Cherbourg.
Si les températures vont se maintenir à un niveau estival sur les régions de la moitié sud cet après-midi, elles accuseront tout de même une baisse sensible dans le sud-ouest avec 24°C à Biarritz, 27°C à Bordeaux et 30°C à Toulouse. C'est le long de la vallée du Rhône qu'il fera le plus chaud cet après-midi avec 31°C à Montélimar et 32°C à Lyon. En revanche, les températures perdront localement 5 à 8 degrés par rapport à hier sur les régions situées au nord de la Loire avec 19°C à Brest, 20°C à Lille, 22°C à Paris, 23°C à Nancy, Nantes et au Mans et 24°C à Auxerre.
À lire aussi : 2020, année la plus chaude jamais enregistrée en France ?

Cette baisse des températures de ce samedi sur les régions au nord de la Loire gagnera les régions de la moitié sud pour dimanche. Si les valeurs attendues dimanche après-midi pourront encore avoisiner la barre des 30 degrés autour de la Méditerranée (Montpellier, Nîmes et Toulon), le mercure ne devrait plus dépasser ailleurs les 25 degrés. L'ambiance sur le nord ne sera plus aussi estivale avec des maximales souvent comprises entre 19 et 22 degrés au meilleur moment de la journée.

Retour de la chaleur la semaine prochaine ?

Concernant la semaine prochaine, les prévisions sont plutôt optimistes avec des conditions souvent ensoleillées. Toutefois, les régions du sud-est pourraient connaître un temps plus perturbé entre les journées de mercredi et de jeudi avec des pluies localement orageuses. Si le soleil devrait faire de belles apparitions sur le reste du pays, les régions proches de la Manche conserveront un ciel plus nuageux. Côté températures, les valeurs s'annoncent agréables et souvent proches des normales de saison avec en moyenne 23 à 24 degrés sur le nord et 26 à 28 degrés sur le sud.
Le pic de chaleur observé hier dans le sud-ouest pourrait donc bien être le dernier de cette saison estivale selon les prévisions à long terme. Il est par ailleurs important de préciser qu'à cette période de l'année, les nuits sont de plus en plus longues et la durée d'ensoleillement en journée plus courte. Statistiquement, les derniers 30 degrés sont observés jusqu'à la mi-septembre dans le sud-ouest. La barre des 30 degrés peut être encore atteinte jusqu'à la fin du mois sur l'extrême quart sud-ouest. En ce qui concerne le nord du pays, il faudra très certainement attendre l'année prochaine pour pouvoir de nouveau observer 30 degrés ! L'automne arrive doucement mais sûrement...