Alerte aux avalanches et aux inondations en France !

Les accidents liés à des avalanches se sont multipliés ces derniers jours, avec déjà 13 morts depuis le début de la saison hivernale en France. La situation risque encore de s'aggraver dans les prochaines heures, avec un risque accru d'avalanches dans les Alpes du Nord.

avalanches
L'activité avalancheuse actuelle s'explique par l'instabilité du manteau neigeux et le redoux qui s'amorce depuis mercredi.

Ces dix derniers jours, plus de 100 avalanches ont eu lieu dans les montagnes françaises. L'activité avalancheuse devrait encore s'intensifier jeudi et vendredi en raison de fortes chutes de neige à très haute altitude, et d'un redoux marqué à basse altitude.

La saison hivernale 2020/2021 commence décidément bien mal. Depuis le début officiel de l'hiver le 22 décembre, 13 personnes ont déjà perdu la vie dans des avalanches. C'est bien plus que l'année dernière (4 en 2019-2020) et l'année précédente (1 en 2018-2019).

Comment expliquer ces avalanches à répétition ? Pourquoi la situation risque encore de se compliquer jeudi et vendredi, notamment dans les Alpes du Nord ? Éléments de réponse.

Un manteau neigeux très instable

La multiplicité des accidents cette année s'explique en partie par les conditions météo qui ont été très hivernales depuis la fin du mois de décembre. Il est tombé énormément de neige, y compris à basse altitude, sur tous les massifs français.

Le simple passage d'un skieur ou d'un randonneur peut suffire à entraîner une avalanche considérable

Ces épisodes neigeux sont d'ordinaire entrecoupés d'épisodes de redoux qui, lors du regel, permettent de solidifier la couche de neige. Cette année, les épisodes neigeux se sont succédés quasiment sans redoux. Par conséquent, le manteau neigeux est très instable, avec une épaisse couche de poudreuse en surface. Le simple passage d'un skieur ou d'un randonneur peut suffire à entraîner une avalanche considérable.

L'autre élément notable de cette saison, c'est le nombre d'avalanches et d'accidents qui ont eu lieu dans des massifs d'ordinaire moins touchés, comme les Vosges et le Jura. Là aussi les chutes de neige ont été importantes et elles ont attiré un grand nombre de randonneurs, pas toujours très prudents. D'autant que les remontées mécaniques étant fermées en raison du COVID, les skieurs se sont reportés sur la marche.

Situation critique jeudi et vendredi

Depuis mercredi, un redoux est en cours et la limite pluie-neige est considérablement remontée. Cette nuit, il a neigé abondamment dans les Alpes du Nord (environ 30 cm), avec une limite pluie-neige très variable selon les massifs.

Les précipitations vont persister durant toute la journée de jeudi, avec une limite pluie-neige qui se situera plutôt aux alentours de 2000 mètres. Au final, en haute montagne on attend plus de 70 cm de neige en 24h. Des avalanches de poudreuse pourront se produire dans les secteurs les plus exposés, y compris sur certaines routes.

A plus basse altitude, la pluie a pris le relai partout cette nuit et ces pluies vont continuer à tomber une grande partie de la journée de jeudi, ainsi que vendredi. Les Vosges et le Jura seront également concernés par ces précipitations abondantes. On attend entre 50 et 100 mm d'eau en 48h, localement 150 mm sur la Haute-Savoie et la Savoie.

Ces fortes précipitations vont s'ajouter à la fonte nivale, ce qui fait craindre une réaction très importante des cours d'eau, aussi bien dans les Alpes que dans le bassin du Doubs, de la Loue et des cours d'eau vosgiens. La plus grande prudence s'impose.