Saint-Vincent-et-les Grenadines : éruption incroyable de La Soufrière

Le volcan La Soufrière, situé sur l'île de Saint-Vincent, dans la mer des Caraïbes, est resté actif depuis son éruption le 9 avril. La région est en crise, ce qui a conduit le Premier ministre Ralph Gonsalves à demander l'aide de la communauté internationale. Les images sont impressionnantes !

Le volcan La Soufrière, situé sur l'île de Saint-Vincent dans la mer des Caraïbes, est de nouveau entré en éruption le 9 avril dernier - 40 ans après la dernière éruption. Plusieurs événements explosifs se sont produits depuis cette date du 9 avril. La plus grande explosion de l'éruption actuelle a généré des flux pyroclastiques le long des flancs sud et sud-ouest du volcan. Les images sont extraordinaires !

Pour l'instant, l'île reste sous une pluie de cendres, avec des régions de l'île sans énergie et sans eau potable, avec environ 20 000 personnes directement touchées par les éruptions volcaniques à Saint-Vincent-et-les Grenadines. Le volcan La Soufrière restant très actif, il est très probable que ces chiffres augmenteront dans les semaines et les mois à venir.

"Partout sur notre territoire, les visages des hommes et des femmes sont en deuil et anxieux. Ils souffrent énormément", a déclaré le Premier ministre Ralph Gonsalves au Conseil de sécurité de l'ONU, affirmant que son pays était confronté à "un défi monumental : l'aide humanitaire".

Les volontaires de la Croix-Rouge de Saint-Vincent-et-les Grenadines ont soutenu les efforts d'évacuation, en fournissant les premiers soins, en promouvant la prévention du COVID-19 et en distribuant de l'eau, des couvertures, des kits d'hygiène et des articles essentiels aux familles hébergées.

La Caribbean Disaster Emergency Management Agency (CDEMA en anglais) a signalé que des explosions d'une ampleur similaire ou supérieure continueront probablement de se produire dans les prochains jours, entraînant des chutes de cendres qui affectent non seulement Saint-Vincent-et-les Grenadines, mais aussi La Barbade, Sainte-Lucie, Grenade et Antigua-et-Barbuda, dans des images également visibles par satellite, le volcan reste en alerte rouge.