Ouragans, typhons : saurez-vous les différencier ?

Nous sommes au milieu de la saison des cyclones tropicaux qui offrent parfois des images surprenantes depuis les satellites avec de gigantesques ondes rotatives. Mais savez-vous comment ils se forment et pourquoi "typhon" et "ouragan" sont différenciés ? Explications dans cet article.

Huracán y tifón
L'ouragan Florence sur la côte des États-Unis avec son œil particulièrement bien visible. Image satellite de la NASA, septembre 2018

Le 1er juin, la saison des cyclones tropicaux a officiellement débuté dans les océans Atlantique et Pacifique, une période qui se terminera à la fin du mois de novembre. Il est toutefois possible qu'un ouragan et un typhon apparaissent en dehors de ces dates mais cette période couvre 97% des cas d'activité cyclonique tropicale. La tempête tropicale Cristobal s'est produite au début de cette saison alors que les deux premiers phénomènes nommés Arthur et Bertha ont eu lieu au cours du printemps.

Typhon et ouragan, quelles différences ?

Ces deux phénomènes sont des cyclones tropicaux, après leur origine sous forme de systèmes de basses pressions sur les eaux tropicales chaudes. Par le passé, ces tempêtes pouvaient tuer des milliers de personnes par surprise, en particulier en raison des inondations côtières qu'elles généraient et du vent qui pouvait dépasser 150 voire 200 km/h. Aujourd'hui, les systèmes de prévisions ont largement progressé, tout comme la prévention et l'anticipation des autorités.

Dans le Pacifique Nord-Est et l'Atlantique Nord, ces phénomènes sont appelés "ouragans" tandis que dans le Pacifique Nord-Ouest, ils sont appelés "typhons". Les deux ont la même nature et connaissent des transformations remarquables au cours de leur vie, qui peuvent durer jusqu'à plusieurs semaines. Pour se faire une idée, ils dégagent plus d'énergie que la production électrique totale d'un pays comme Cuba.

Une fois la dépression formée et alimentée, une colonne d'air chaud est confinée, permettant la formation de nuages puissants qui se nourrissent de la chaleur de l'océan. Ce processus, toujours lié à des températures assez élevées, transforme un vortex humide en cyclone tropical.

Ojo del tifón
Œil du typhon Trami sur le Pacifique. Photo prise le 25 septembre 2018.

Prévisions et changement climatique

Les ouragans dans l'Atlantique proviennent de tourbillons de nuages qui se forment vers l'ouest du continent africain et qui, en fonction de leur intensité et d'autres facteurs environnementaux, peuvent se développer pour devenir des cyclones tropicaux assez sévères. Grâce aux prévisions météorologiques numériques, des mesures de prévention et d'anticipation peuvent ainsi être mises en place plusieurs jours à l'avance afin de réduire les risques de catastrophe.

Un ouragan et un typhon matures ont tendance à avoir des ondes rotatives surprenantes qui produisent de fortes pluies alors qu'elles tournent autour de l'œil du cyclone, comme cela s'est produit avec Cristobal. Certaines études scientifiques suggèrent que l'intensité des cyclones tropicaux pourrait augmenter car, en raison du changement climatique, les températures de la surface de la mer sont plus élevées. Or, ce sont elles qui constituent le carburant de ces phénomènes cycloniques.

Dans certains cas, les bandes de nuages en rotation peuvent modifier l'intensité de la tempête. Elles peuvent également s'éloigner des tropiques pour s'intensifier à nouveau même si dans la plupart des cas, les cyclones se dissipent lorsqu'ils touchent la terre.